Yvan Attal : 33 ans de sexe au compteur

Yvan Attal : 33 ans de sexe au compteur

Yvan Attal vient de se confier sur sa vie privée dans les colonnes du magazine Lui. Sa vie sexuelle, ses angoisses et ses soucis de kilos en trop, tout y passe.

Le comédien explique qu’il ne se sent pas vraiment confiant avec la prise de poids presque inévitable de la quarantaine. Quelques petits excès et hop, un bedon apparaît, ce qui perturbe énormément l’acteur. Il pense même à la chirurgie esthétique :

J’adorerais avoir le courage de faire une liposuccion du ventre. J’ai un problème avec le poids. Je me laisse aller, je grossis, et un jour je me dis que ça suffit et j’arrive à perdre ce que je veux.

Mais sa prise de poids n’est pas son unique crainte. En effet, Yvan Attal explique avoir une vraie peur de la mort. Une sorte d’anxiété qui le suit depuis de nombreuses années et qui n’a fait que s’amplifier au fil de sa vie :

J’ai eu des angoisses de mort, dès tout petit. Mon hypocondrie s’est accentuée dès qu’il a commencé le métier d’acteur. C’est sûrement lié à la culpabilité d’avoir eu du succès très vite, un César tout de suite.

Yvan Attal peut compter sur le soutien de sa célèbre compagne, Charlotte Gainsbourg. D’ailleurs, pour le magazine Lui, il fait même quelques confessions sur sa vie intime. Quand le journaliste lui demande s’il a une vie sexuelle active, voici sa réponse :

C’est variable. Je suis avec une femme depuis vingt ans qui travaille beaucoup et n’est pas souvent là. Tout comme moi.

Lui va encore plus loin et demande à Yvan Attal à quel âge il a perdu sa virginité. Le comédien répond sans être gêné qu’il a eu sa première expérience sexuelle à 16 ans. Il ne sait absolument pas combien de femmes il a eu dans sa vie, mais il sait faire des soustractions.

Ça fait trente-trois ans de sexe.

On est ravi de le savoir !

Yvan Attal va finir son interview en confirmant qu’au final, il n’y aura pas de mariage avec Charlotte Gainsbourg, le couple ayant trop peur de passer devant monsieur le maire.

Petite déception tout de même…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :