Le réalisateur Francis Ford Coppola et sa fille Sofia accusés de travail dissimulé

Le réalisateur Francis Ford Coppola et sa fille Sofia accusés de travail dissimulé
Les deux personnalités influentes du cinéma américain Francis Ford Coppola et sa fille Sofia viennent d’être assignés aux prud’hommes. D'après des informations de la rédaction de "L'Obs", un couple mauricien, employé par la famille Coppola pour des tâches ménagères dans leur appartement parisien, dénonce leurs conditions de travail indignes. Ils ont décidé de saisir les prud'hommes pour travail dissimulé.

Le réalisateur Francis Ford Coppola, véritable légende vivante d’Hollywood, et sa fille Sofia Coppola, cinéaste elle aussi, auraient employé de manière illégale et dans des conditions déplorables un couple de Mauriciens depuis 2003. Ces deux personnes étaient chargées des tâches ménagères et de l’intendance de l’appartement parisien de la famille Coppola.

Francis Ford Coppola et sa fille Sofia : deux cinéastes de génie

Le réalisateur Francis Ford Coppola, originaire du Michigan, est actuellement âgé de 77 ans. Il a réalisé de nombreux chefs-d’œuvre du cinéma américain comme Le Parrain, Dracula, Cotton Club ou bien encore Apocalypse Now. Il appartient d’ailleurs au club très fermé des huit cinéastes ayant eu la chance et le bonheur d’avoir été couronnés à deux reprises avec la Palme d’or du Festival de Cannes. Francis Ford Coppola est également le frère de la comédienne Talia Shire, inoubliable Adrian dans la saga Rocky. Le réalisateur est également l’oncle de Nicolas Cage.

Sofia Coppola a déjà entamé une brillante carrière à Hollywood à seulement 45 ans avec des films éblouissants : Virgin Suicides, The Bling Ring, Lost in Translation, mais également Marie-Antoinette. L’actrice et réalisatrice est mariée au chanteur français du groupe de rock Phoenix, Thomas Mars. Le couple glamour se serait rencontré à l’occasion de leur collaboration pour la bande-originale de Virgin Suicides.

Une plainte déposée par deux anciens employés de Francis Ford Coppola et sa fille à Paris

D’après les révélations de la rédaction de l’hebdomadaire L’Obs, le couple d’employés travaillant pour la famille Coppola n’aurait pas été embauché de manière légale. Les règles juridiques n’étaient pas respectées par le réalisateur et sa fille. L’identité du couple a été révélée. Ajmal et Sharmeen Nooraully ont travaillé pour Francis Ford Coppola et sa fille Sofia sur une assez longue période entre 2003 et 2014. Leur mission était à mi-temps. Ils ne disposaient d’aucun contrat de travail. Leurs salaires n’étaient pas déclarés. Le couple était donc employé en situation irrégulière et payé au noir. Ils percevaient une somme unique de 350 euros par mois en moyenne qu’ils devaient donc partager en deux.

Le couple effectuait de très nombreuses tâches pour la famille Coppola. Ils étaient employés en tant que personnel de maison.En plus du ménage et de l’entretien de l’appartement, ils étaient chargés d’accueillir les invités par exemple. Les époux assuraient aussi l’intendance téléphonique et s’occupaient du courrier. Francis Ford Coppola aurait refusé d’augmenter le salaire du couple d’après le mari Ajmal.

Ajmal Nooraully s’est confié à la rédaction de L’Obs sur l’étendue de ses missions auprès de Francis Ford Coppola :

Sofia et Francis me présentaient comme leur assistant personnel. C’est moi, par exemple, qui le représentais à la banque.

Des accusations lourdes pour travail dissimulé

Le couple, excédé par cette situation ubuesque et ces conditions de travail dégradantes, a décidé d’arrêter de travailler en 2014 pour le clan Coppola. Ajmal et Sharmeen Nooraully ont saisi les prud’hommes afin d’obtenir réparation. Une décision devrait être rendue le 14 décembre prochain à Paris lors d’une procédure de conciliation. Francis Ford Coppola et sa fille Sofia sont accusés par le couple de travail dissimulé.

Cette affaire risque donc de contraindre Francis Ford Coppola et sa fille Sofia à faire un geste envers leurs anciens employés. De nombreux cas similaires concernant des employés non déclarés et exploités par des célébrités, des présentateurs de télévision ou des hommes politiques, défraient souvent la chronique.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,