Johnny Hallyday s'est battu jusqu'à son dernier souffle contre un cancer des poumons. Décédé à l'âge de 74 dans la nuit du 5 au 6 décembre, le rockeur était entouré de sa famille et de ses proches. Sa femme, Laeticia, a tenu à ce qu'il parte dans les meilleures conditions possibles.

Dans son édition spéciale de ce 8 décembre, le magazine Paris Match narre les derniers jours de la star. Et notamment la décision d'arrêter les traitements car la maladie avait pris le dessus...

"Il n'y a plus rien à faire"

D'après le magazine, les médecins avaient préparé Laeticia Hallyday à la mort de son mari en lui confiant :

Il n'y a plus rien à faire madame. Il faut se préparer à la fin de vie de votre époux. Et arrêter tous les traitements.

Des propos qu'elle a refusé d'entendre et de croire.

Mon homme va se battre jusqu'au bout.

Aurait-elle répondu avant de s'effondrer dans les bras de Sébastien Farran, le manager du chanteur, de ce qu'en disent nos confrères de Paris Match. D'ailleurs, le chanteur venait de débuter de nouveaux traitements...

Le projet de finir son album

Après une semaine passée à l'hôpital, Johnny Hallyday ne demandait qu'à retrouver son domicile de Marnes-la-Coquette, afin d'être avec ses filles. Mais il avait également à cœur de finaliser son album... La musique comme dernier refuge.

Un proche a avoué au magazine :

Johnny voulait rentrer chez lui. L'hospitalisation à domicile était la meilleure chose à faire pour que ses amis, sa famille profitent de ces semaines-là, dans son environnement à lui.

C'est ainsi que, cinq jours avant sa disparition, Johnny Hallyday a passé une ultime soirée avec ses amis les plus intimes. Pierre Billon, l'un d'eux, a confié à BFMTV :

On devait à nouveau dîner jeudi soir (7 décembre NDLR) tous ensemble comme tous les jeudis. Aucun d'entre nous ne pensait qu'il partirait. On refusait d'y croire. Un refus complet.

Laeticia est bien évidemment "effondrée" par cette perte.