L’incroyable expérience sadomasochiste de Charlotte Le Bon…

L’incroyable expérience sadomasochiste de Charlotte Le Bon…
Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour exceller dans son métier ? Charlotte Le Bon le sait mieux que personne puisqu’elle a dû faire une incroyable expérience afin d’endosser le rôle qu’on lui avait attribué dans film Iris dans lequel elle joue avec Romain Duris. L’actrice s’est en effet confiée au cours d’une interview pour Le Quotidien, diffusée sur TMC…

Charlotte Le Bon, actrice québécoise, remporte un franc-succès en France. Jolie et sympathique, la jeune femme ne manque jamais une occasion de discuter avec son public, et de se confier sur sa vie et ses états d’âmes. Et la preuve, encore une fois ! En effet, la jeune femme a été interviewée à propos de son nouveau film dans lequel elle côtoie un secteur bien particulier : celui du sadomasochisme.

Effectivement, l’actrice incarne le rôle d’une femme qui s’appelle Iris. Cette dernière possède un très fort pouvoir de séduction et aime la domination. L’ancienne Miss Météo de Canal + ne connaît absolument pas ce domaine, et pourtant, il fallait qu’elle joue le rôle de quelqu’un qui côtoie les sadomasochistes, qui prend du plaisir à participer et à observer ces pratiques sexuelles…

Il s’agit d’un univers que la jeune femme ne connaissait pas vraiment avant le tournage. Pour être à l’aise dans son rôle, il fallait impérativement qu’elle découvre ce milieu et qu’elle s’en imprègne. Il n’y avait donc pas des tonnes de solutions qui se présentaient à elle !

Elle a donc dû être initiée à ces pratiques sexuelles, et a notamment rencontré une anthropologue sexuelle qui l’a aidée à y voir plus clair sur le sujet. Mais son rituel initiatique ne s’est pas arrêté là, bien loin de là !

En effet, Charlotte Le Bon a assisté à une réelle séance de domination sexuelle dans un donjon. En tant que spectatrice bien évidemment ! Elle a observé la scène avec attention, pour comprendre le mode de fonctionnement de cette pratique sexuelle qu’elle considérait avant comme pervers et vulgaire. Voici ce que la jeune femme a expliqué au cours de l’interview :

J’étais dans un coin de la pièce. Le dominé en question n’avait pas le droit de me regarder pendant tout le temps de la séance. C’était un homme, il était nu, à quatre pattes, la tête en avant. Et ma maîtresse m’a montré les différents instruments pour savoir comment bien les utiliser pour ne pas blesser.

Comme la comédienne l’a ensuite expliqué sur LCI, elle semble avoir changé d’avis sur le sadomasochisme après avoir assisté à cette séance. En effet, elle trouve que finalement, il y a de l’amour dans ces relations sexuelles qui sortent de l’ordinaire :

Je me suis rendu compte que le lien de confiance entre le dominant et le dominé était primordial. Qu’il y avait beaucoup d’amour, beaucoup de tendresse. Et que lorsqu’on parlait de violence c’était moins de la violence au sens propre qu’un besoin auquel le dominant peut répondre.

Le sadomasochisme est donc bien moins répugnant qu’elle ne l’imaginait au départ. L’histoire ne nous dit pas si elle aimerait essayer ou pas… mais toujours est-il que Charlotte Le Bon fait preuve d’une grande ouverture d’esprit, et c’est tout à son honneur !

Qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :