Lena Dunham : L’actrice de Girls affiche sa cellulite en couverture de Glamour

Lena Dunham : L’actrice de Girls affiche sa cellulite en couverture de Glamour
En Une de Glamour, c'est sans retouche que Lena Dunham a voulu se dévoiler. L'actrice affiche fièrement ses cuisses non retouchées !

Lena Dunham, actrice et réalisatrice de la série à succès Girls est souvent victime de critiques concernant son apparence. Et pour cause, elle ne remplirait pas les « codes beauté » d’Hollywood selon certains. Gratuitement harcelée sur les réseaux sociaux, la jeune femme de 30 ans avait déjà fermé son compte Twitter après avoir reçu d’innombrables attaques sur son physique.

A priori, tout cela est de l’histoire ancienne. Aujourd’hui, l’interprète de Hannah Horvath affiche fièrement ses rondeurs. En couverture du magazine Glamour avec ses trois acolytes Marnie, Shoshanna et Jessa, cette dernière dévoile la cellulite présente sur ses cuisses au monde entier. Sans retouche !

Lena Dunham lutte contre le « Body Shaming »

Activiste américaine revendiquée, Lena Dunham lutte depuis toujours contre les diktats de la beauté. C’est pourquoi sur son compte Instagram, elle a souligné le plaisir qu’elle a eu à prendre la pose pour ce magasine célèbre lu par des millions de lecteurs. Par ailleurs, elle le remercie de ne pas avoir gommé ses imperfections avec Photoshop.

Quand j’étais adolescente on me répétait que j’avais une drôle d’al­lure. Petit ventre, dents de lapin,genoux rentrés – impossible d’arranger ça et ça m’a hanté dans tout ce que j’ai fait. (…) Je ne détes­tais pas ce que j’étais, je détes­tais la culture qui me disait de ne pas m’ai­mer comme ça.

écrit-elle.

Aujourd’­hui mon corps est en couver­ture d’un maga­zine lu par des millions de femmes, sans Photo­shop, ma cuisse impar­faite complè­te­ment révé­lée. Merci aux femmes d’Hol­ly­wood et d’Insta­gram qui ouvrent la voie, et merci à Glamour d’avoir laissé ma cellulite s’af­fi­cher en kiosques partout aujourd’hui.

Par conséquent, Lena Dunham espère mettre fin au body shaming et que d’autres femmes suivront son bel exemple.

Okay, here goes: throughout my teens I was told, in no uncertain terms, that I was fucking funny looking. Potbelly, rabbit teeth, knock knees- I could never seem to get it right and it haunted my every move. I posed as the sassy confident one, secretly horrified and hurt by careless comments and hostility. Let's get something straight: I didn't hate what I looked like- I hated the culture that was telling me to hate it. When my career started, some people celebrated my look but always through the lens of "isn't she brave? Isn't it such a bold move to show THAT body on TV?" Then there were the legions of trolls who made high school teasing look like a damned joke with the violent threats they heaped on, the sickening insults that made me ache for teen girls like me who might be reading my comments. Well, today this body is on the cover of a magazine that millions of women will read, without photoshop, my thigh on full imperfect display. Whether you agree with my politics, like my show or connect to what I do, it doesn't matter- my body isn't fair game. No one's is, no matter their size, color, gender identity, and there's a place for us all in popular culture to be recognized as beautiful. Haters are gonna have to get more intellectual and creative with their disses in 2017 because none of us are going to be scared into muumuus by faceless basement dwellers, or cruel blogs, or even our partners and friends. Thank you to the women in Hollywood (and on Instagram!) leading the way, inspiring and normalizing the female form in EVERY form, and thank you to @glamourmag for letting my cellulite do the damn thing on news stands everywhere today ❤️ Love you all.

A post shared by Lena Dunham (@lenadunham) on

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :