Alors qu'il fête ses 50 ans de carrière, Julien Clerc s'est entretenu avec nos confrères du magazine Paris Match. Le chanteur s'est confié sans tabou, évoquant même une période sombre de sa carrière. En effet, dans les années 80, alors qu'il est au sommet de la gloire notamment grâce à son tube Femmes, je vous aime, le chanteur se met à prendre de la drogue, de la cocaïne plus précisément.

En effet, Julien Clerc avoue :

Et ça n'a pas été bon! Ça coulait dans le fond de la gorge, ça n'aidait pas mes problèmes ORL. J'étais jusqu'alors comme un sportif très doué, qui ne travaillait pas assez. Donc je ne pouvais plus chanter sans cocaïne. Mais le plaisir n'était pas vraiment là et je m'en suis débarrassé très vite.

Une nouvelle vie à Londres

Une addiction dont le chanteur a su vite s'en passer, fort heureusement. Aujourd'hui, il sort un nouvel album baptisé A nos amours. Un album dont il assure la promotion en France... et ce même s'il habite désormais à Londres. Mais le chanteur l'assure, il n'a pas souhaité fuir aux impôts. En effet, il explique :

Je travaille en France, donc je paie mes impôts en France (...) Donner la moitié de ce que l'on gagne me semble normal, au-delà, c'est anormal.

Voilà qui a le mérite d'être clair !