Il y a quelques semaines de cela, une petite polémique a fait trembler les humoristes français. En effet, un célèbre youtubeur affirmait, images à l'appui, que Tomer Sisley, Gad Elmaleh ou encore Jamel Debbouze s'inspiraient grandement de certains humoristes américains. Ce mardi 14 novembre, invité au micro de RTL, Jamel Debbouze a enfin accepté de répondre à ces accusations.

Évidemment, on s'inspire de tout ce qu'il y a autour de nous, mais en ce qui me concerne, je ne me suis jamais calqué sur qui que ce soit.

Commence-t-il par expliquer, tout en se disant étonné qu'on puisse réduire un artiste « à deux vannes ou trois ». Et de poursuivre :

Ça fait 25 ans que monte sur scène, je suis à mon cinquième spec­tacle, à mon dixième film, à mon huitième festi­val. J'écris des textes à longueur de jour­née, je m'inspire de moi et de ce qui m'entoure. Évidem­ment, on peut lais­ser traî­ner une oreille, mais on ne peut pas réduire un artiste à cela.

"J'ai dû le faire sans m'en rendre compte"

Il avoue néanmoins de façon honnête :

J'ai dû le faire sans m'en rendre compte. Il faut savoir qu'on a des auteurs avec qui on travaille et que chacun est inspiré à sa manière. Tout ça est natu­rel pour moi.

Finalement, selon le fondateur du Marrakech du rire, ces allégations sont presque positives puisqu'il conclut le débat en ces termes :

On l'a repro­ché à Molière, donc c'est presque flat­teur.

Voilà qui est dit !