Le prince Harry et Meghan Markle : Même les Américains ne les soutiennent plus !

Le prince Harry et Meghan Markle : Même les Américains ne les soutiennent plus !
Depuis leur interview accordée à Oprah Winfrey, le prince Harry et Meghan Markle ne font plus l'unanimité auprès des Américains. D'autant plus que le fils cadet du prince Charles enchaîne depuis les sorties médiatiques pour mieux fustiger la famille royale.

Depuis leur départ du Royaume-Uni, les Britanniques sont nombreux à en vouloir aux Sussex, qui ne sont désormais plus des membres actifs de la monarchie. Alors que Meghan Markle a eu beaucoup de mal à se faire accepter par sa belle-famille, certains lui ont en plus reproché d’avoir une mauvaise influence sur son mari et de l’avoir poussé à l’éloigner des siens. En outre, son absence aux obsèques du prince Philip lui a valu à nouveau de vives critiques.

Mais si leur départ aux Amériques a beaucoup affecté les Windsor, la reine Elizabeth II ne se s’est toutefois pas opposée au choix des jeunes parents.

Meghan Markle parle de sa fille à naitre : "Nous sommes ravis"
Meghan Markle et le Prince Harry @DANIEL LEAL-OLIVAS / POOL / AFP

Une nouvelle vie aux États-Unis

Le prince Harry et Meghan Markle se sont d’abord installés quelque temps au Canada. Un pays que connaît bien Meghan Markle puisqu’elle y a vécu plusieurs mois pour les besoins de la série Suits, dans laquelle elle jouait l’un des rôles principaux. Finalement, les Sussex ont mis le cap sur la Californie. Ils jouissent à présent d’une vie sans contraintes au soleil. Cependant, il semblerait que le papa du petit Archie ait bien la ferme intention de régler ses comptes avec sa famille.

En mars dernier, aux côtés de sa femme enceinte de leur deuxième enfant, il accordait une interview à Oprah Winfrey qui a profondément ébranlé la famille royale.

Meghan Markle et Harry : un célèbre voisin ne retient plus son fiel
Meghan Markle enceinte et le prince Harry lors de leur interview avec Oprah Winfrey en mars 2021
Crédit @capture OWN

Puis le prince Harry a enchaîné les entretiens sur les ondes américaines dans lesquels il taclait son père, le prince Charles. Il a aussi évoqué son enfance de petit prince et dont il ne garde visiblement pas que de bons souvenirs. Des propos pénibles à supporter pour la reine Elizabeth II et dont elle se serait bien passée, elle qui fait actuellement le deuil du prince Philip.

Et tout ce lavage de linge sale en public semble commencer à agacer les Américains.

Une grosse chute de popularité

Alors qu’ils étaient très appréciés outre-Atlantique, depuis leur interview et les récentes sorties médiatiques du prince Harry, les Américains ont changé de regard sur les Sussex.

Selon un sondage YouGov US et The Economist auprès de 1400 Américains, ils sont désormais 54% à avoir une opinion très ou plutôt favorable du prince contre 26% à en avoir une très ou plutôt défavorable. Un score de 28 points, soit 11 de moins que lors d’un sondage réalisé quelques semaines avant l’interview de la discorde.

Et il en est de même pour son épouse. 48% d’Américains ont une opinion très ou plutôt favorable de Meghan Markle contre 33% qui pensent le contraire. L’ancienne actrice perd ainsi 13 points par rapport au précédent sondage.

Au Royaume-Uni, les résultats ne sont pas mieux. Chouchou des Britanniques durant sa jeunesse, le prince Harry n’obtient à présent plus que 43% d’opinions favorables et se place septième derrière son père, le prince Charles (58%), et son oncle, le prince Edward (54%). Quant à la duchesse de Sussex, elle se retrouve avant-dernière du classement avec 29% de sympathisants, juste devant le prince Andrew, empêtré dans le scandale de l’affaire Epstein.

Alors, à votre avis, ce sondage pourrait-il freiner les ardeurs du Prince Harry ? Ce ne serait pas pour déplaire au prince William, qui se fait beaucoup de souci quant à l’attitude belliqueuse de son petit frère.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,