Prince Philip : « Bouleversé » par le Megxit, le prince consort prend ses distances avec les Sussex

Prince Philip : « Bouleversé » par le Megxit, le prince consort prend ses distances avec les Sussex
Incrédule et visiblement dépassé suite à la décision de son petit-fils Harry de renoncer à ses engagement royaux, le prince Phillip a pris la douloureuse décision de s'éloigner des Sussex.

Bien que la reine Elizabeth ait donné son aval, le prince Philip a visiblement eu quant à lui bien plus de mal à accepter la décision de son petit-fils Harry. En début d’année, ce dernier faisait trembler le royaume lorsqu’il a annoncé qu’il renonçait à ses engagements royaux. Marié avec l’ancienne actrice américaine Meghan Markle en mai 2108, le cadet du prince Charles est depuis parti s’installer en Amérique en famille, peu après la naissance de leur petit Archie. Le couple semble être actuellement sur un petit nuage.

Philip d’Édimbourg n’a, quant à lui, apparemment toujours pas digéré le nouveau choix de vie de son petit-fils. Cependant, il n’a jamais fait part de son mécontentement à haute voix.

Le prince Philip à 97 ans
Le prince Philip

Un silence lourd de reproches

D’après le Daily Mail, le grand-père des princes William et Harry aurait très mal vécu le départ du duc de Sussex en Amérique. Le tabloïd britannique a pu se procurer quelques extraits du livre d’Ingrid Seward. Cet ouvrage consacré au monarque s’intitule Prince Philip Revealed. D’après la biographe de la famille royale, le prince Philip serait très déçu du prince Harry. Selon lui, ce dernier aurait « manqué à son devoir » :

[Il] a abandonné sa patrie et tout ce qui lui tenait à cœur pour une vie de célébrité égocentrique en Amérique du Nord.

Ingrid Seward a détaillé dans son livre :

Harry et Meghan avaient tout pour eux : une belle maison, un fils en bonne santé et une occasion unique d’avoir un impact mondial avec leur travail caritatif.

Le prince consort n’a pas hésité à abandonner sa carrière dans la marine lorsqu’il a épousé Elizabeth II en 1947. Il serait « consterné et profondément bouleversé » par les décisions du prince Harry. À tel point qu’il aurait préféré couper les ponts avec son petit-fils. Il l’a même jugé trop influençable et comparé son comportement à celui d’un « extra-terrestre » !

Une arrivée fracassante

Meghan Markle a beaucoup fait parler d’elle lors de son arrivée dans la famille royale britannique. Vivement critiquée par la presse anglaise, mais également par sa propre famille, elle n’a que peu apprécié son séjour en Angleterre. Elle était pourtant très appréciée du prince Philip, qui semble dépité par l’incapacité, selon lui, de l’ancienne actrice à soutenir la monarchie.

Le père du prince Charles s’en est tenu à ses habitudes, lui qui est très souvent en retrait. Fortement « irrité », le prince Philip n’a pas participé à la réunion de famille organisée en urgence en janvier dernier, préférant fuir avant l’arrivée des intéressés. Depuis, l’homme de 99 ans, qui a récemment été hospitalisé, ne veut plus ni être associé à son petit-fils, ni à cette polémique.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,