C’est le 6 décembre, dans Les Gardiennes, le nouveau film de Xavier Beauvois, que nous retrouverons Laura Smet et sa mère. Le film se passe en 1915, dans une ferme où les femmes se serrent les coudes pour pallier l’absence de leurs maris partis à la guerre.

Un film qui a profondément changé la relation de Laura Smet avec sa mère.

Ça m'a rappro­­ché de ma mère : après le tour­­nage, on s'enten­­dait dix fois mieux qu'avant !

C’était pourtant avec beaucoup d’appréhension que la fille de Johnny Hallyday s’était lancée dans ce projet.

J'avais un peu peur, au début, qu'on se retrouve dans une relation où elle me donnerait des conseils sur mon jeu. Mais pas du tout. Elle m'a considérée et respectée en tant qu'actrice. (…) Cette relation professionnelle nous a permis, je crois, de couper le cordon.

Laura Smet et Nathalie Baye ne veulent plus se quitter.

Et quand Laura Smet décide de mettre en scène son premier court-métrage, c’est bien sûr à sa mère qu’elle fait appel. Car elle n’oublie pas non plus que Nathalie Baye est aussi une grande actrice à qui elle souhaite rendre hommage.

Je connais le visage de ma mère par cœur. Je voudrais le montrer tel que je le vois, avec mes yeux pleins d'amour. Vous savez, ma mère, c'est un rayon de soleil. D'un sourire, elle peut éclai­rer tout Paris la nuit. J'ai envie de la révé­ler telle qu'elle est, telle que je la connais, dans sa bonté intime.

Après quelques années un peu compliquées, rien ne semble à présent pouvoir les séparer. Et souhaitons-leur bon courage dans le dur combat qu’elles mènent au chevet de Johnny Hallyday.