Gérard Holtz : Attaqué par un journal belge, il répond à sa manière

Gérard Holtz : Attaqué par un journal belge, il répond à sa manière

Gérard Holtz et l’ensemble des journalistes sportifs de France Télévisions sont loin d’être les plus appréciés, les téléspectateurs préférant en large majorité ceux sévissant sur les chaînes cryptées telles que Canal+ et Bein Sports. L’emblématique journaliste de France 2 en a pris pour son grade… en Belgique.

Sur le site internet de La Libre Belgique, Guillaume Gautier s’en prend à Gérard Holtz avec un titre qui en dit long : Égocentrisme, outrecuidance et chauvinisme : le Tour de farce de Gérard Holtz. Une attaque personnelle qui va dans le sens des critiques subies par Gérard Holtz and co depuis de nombreuses années. Le ton très virulent a fait réagir, le journaliste belge s’étant effectivement lâché.

Son rire aussi bruyant qu’artificiel résonne encore dans les oreilles de ceux qui auront passé trop de temps devant France Télévisions pour suivre le Tour de France. Trois semaines durant, Gérard Holtz a une nouvelle fois occupé (voire monopolisé) l’antenne à coups de ‘face cam’ égocentriques sur le bord des routes de France et de jeux de mots puisés dans un répertoire périmé depuis la fin des années nonante.

Déclare-t-il notamment, avant de critiquer son chauvinisme et répété à plusieurs reprises son égocentrisme et sa volonté d’être la vedette. Plutôt discret habituellement sur les critiques, Gérard Holtz y a cette fois répondu.

Plusieurs fois, j’ai dit ‘formidable, formidable’, parce que mon fils m’a offert le CD de Stromae et qu’il y a une chanson qui est comme ça et c’était un clin d’oeil. Après, que le journaliste n’apprécie pas un certain nombre de jeux de mots, que toute la presse utilise…

A-t-il répondu sur le site internet de Télé 7 Jours. Attaqué également sur la façon dont il s’est énervé sur un gendarme qui l’avait bousculé pour permettre aux coureurs de débuter la course, il s’est justifié.

Oui, j’ai dit au policier ‘calmez-vous’. On avait le droit d’être sur la ligne. On a été bousculés de façon décalée par rapport à la situation. Que le soi-disant journaliste de la Libre Belgique en prenne ombrage…

Précisant également qu’il avait failli être mis à terre ainsi que le caméraman lors de cette altercation, ce qui explique son énervement.

À coup sûr des réponses qui ne feront pas changer d’avis les détracteurs de Gérard Holtz, certainement les mêmes qui s’en étaient pris au duo Nelson Monfort – Philippe Candeloro lors des Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi en février dernier. Et il faut dire que parfois, il est difficile de leur donner tort…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :