Bill Gates boit une eau à base d’excréments pour la bonne cause

×

Serez vous prêts à boire du caca pour la bonne cause ? Bill Gates l’a fait !  Le milliardaire philanthrope fait la promotion d’une machine révolutionnaire pouvant recycler les excréments en eau potable. Incroyable mais vrai, l’excrément se transforme en eau . Difficile à croire et pourtant…

A l’heure actuelle, 2,5 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable d’après l’ex PDG de Microsoft.  La Fondation Bill & Melinda Gates met tout en oeuvre afin  de lutter contre les mauvaises conditions sanitaires dans les pays en développement. La fondation s’intéresse de près à une machine révolutionnaire, l’Omniprocessor capable de transformer les excrements en eau potable et pas seulement.  En effet cet outil à la pointe de l’innovation est l’oeuvre de la société Janicki Bioenergy et recycle les excréments humains en les transformant en eau potable, en électricité ou encore en cendres. Comment cela fonctionne t-il ? L’appareil traite les déjections humaines, les fais bouillir à haute température. Récupérées, filtrées, purifiées, les vapeurs d’eau se transforment ensuite en eau  potable.

Sur la vidéo qui suit, on voit Bill Gates goûter l’eau qui a été traitée au préalable. Sur  son blog, Gates Notes il écrit :

J’ai regardé le tas d’excréments se faire acheminer vers une grande cuve. Ils ont été rapidement bouillis et traités…Un verre d’une délicieuse eau potable.

Bill Gates a été bluffé par cette invention. Une trouvaille qui pourrait être utile aux  nombreux pays pauvres dont l’accès à l’eau potable est une problématique majeure.

L’Omni Processor est encore au stade de prototype mais promet beaucoup d’espoir. Il peut produire jusqu’à 86.000 litres d’eau chaque jour, et 250 kilowatts d’électricité à partir des déjections de 100.000 personnes. Le Dakar et le Sénégal seront les premiers pays à tester cet engin révolutionnaire. L’eau une denrée rare enfin accessible à tous ?

Prêts à boire du caca ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :