Prince Harry, fils délaissé ? « Il y a eu des blessures profondes »

Prince Harry, fils délaissé ? « Il y a eu des blessures profondes »
Le Prince Charles aurait-il une préférence pour son fils aîné, aux dépens du prince Harry ? Ce dernier a laissé sous-entendre une différence de traitement entre lui et son grand frère.

Alors qu’ils s’étaient toujours affichés très complices, notamment depuis le décès de leur mère Lady Diana, les princes William et Harry ne sont plus aussi proches qu’auparavant. Les tensions ont commencé lorsque le cadet du prince Charles a annoncé son mariage avec Meghan Markle. Une décision qui n’a pas du tout emballé le prince William, qui aurait tenté par tous les moyens de dissuader son petit frère. Et ce dernier aurait été fortement contrarié par l’initiative du duc de Cambridge.

La famille royale raciste ? Le prince William réagit tandis que la reine passe à l'action !
Le prince William face au prince Harry @DR

La famille royale déçue par le prince Harry ?

Le duc de Sussex a grandement déstabilisé la monarchie lorsqu’il a déclaré début 2020 qu’il renonçait à ses engagements royaux. Il a ensuite quitté l’Angleterre pour s’installer en famille à l’étranger et jouit désormais d’une vie sans contrainte en Californie. Un choix qui a beaucoup peiné certains membres des Windsor, qui n’en avaient toutefois pas fini d’être ébranlés par le prince Harry.

En effet, celui-ci et son épouse ont assené le coup de grâce à la famille royale lors de leur récente interview accordée à Oprah Winfrey. Car si Meghan Markle a évoqué avoir eu des pensées suicidaires et du racisme au sein de sa belle-famille, le prince Harry s’est quant à lui livré à propos de sa relation avec son père, qui aurait choisi de prendre ses distances avec son plus jeune fils.

Les princes Charles et Harry
Les princes Charles et Harry @ GettyImages

Prince Harry, fils délaissé ?

Face à la célèbre présentatrice américaine, le papa du petit Archie a déclaré :

Je me sens vraiment abandonné parce qu’il a traversé des choses comparables. Il sait la souffrance que cela engendre. Archie est son petit-fils. Je l’aimerais toujours mais il y a eu des blessures profondes.

Le prince faisait référence au traitement médiatique subi par sa femme, qui lui a rappelé celui de ses parents. À l’époque, Charles et Diana étaient également la cible des paparazzis et leurs fils en ont beaucoup souffert.

Toutefois, ces propos ne seraient-ils pas à l’origine d’un mal-être plus profond ? Car selon certains observateurs, Harry aurait été très affecté du traitement de faveur accordé à son frère aîné, préparé toute sa vie à monter sur le trône d’Angleterre. Michel Faure, auteur du livre Charles, roi d’Angleterre, a expliqué dans les colonnes de Gala ce jeudi 18 mars :

Après la mort de Diana, Charles s’est beaucoup plus qu’auparavant occupé de ses deux garçons. Il a été sensible à leur détresse.

Mais son dévouement n’aura pas été suffisant pour le prince Harry, qui a fait les choux-gras de la presse britannique dans sa jeunesse :

Il a été un père attentif mais ça n’a pas suffi pour Harry, qui est né trop tard et occupe une place reculée dans l’ordre de succession. Du coup, seul William, qu’il a fallu former à son nouveau rôle de roi, a compté. Harry en a été frustré.

William, fils préféré du prince Charles ?

Il est difficile d’affirmer que le prince Charles ait réellement une préférence pour son fils aîné, bien qu’ils aient eu la même éducation. Si les deux affichent une grande complicité depuis le départ du prince Harry, rien ne faisait cependant état jusqu’à maintenant d’une quelconque distinction entre les deux frères. Toutefois, d’autres membres de la famille royale ont contribué à faire naître un sentiment d’exclusion chez le prince rebelle.

Comme l’a rapporté le journaliste Richard Kay, la reine Elizabeth II avait en effet pour habitude d’inviter régulièrement le prince William « à suivre des cours de royauté quand il était à Eton (collège de Windsor, NDLR) et qu’elle était au château de Windsor ».

La Reine Mère, mère d’Elizabeth II, faisait également de même, a poursuivi le journaliste :

La défunte Reine Mère invitait toujours le prince William à prendre le thé pour lui parler de son avenir et n’invitait pas le prince Harry.

Et d’ajouter :

Elle a toujours veillé à ce que le prince William soit assis à un siège bien en vue à côté d’elle, alors que Harry ne l’a jamais été.

Pourquoi le prince Harry est très inquiet pour l'avenir de son fils Archie
Le prince Harry @ Reuters

Condamné à être un éternel second, le prince Harry a eu bien du mal à trouver sa place. Katie Nicholl, journaliste pour Vanity Fair, a indiqué :

Le rôle du prince William a toujours été défini. (…) Harry, comme toutes les pièces de rechange dans la famille royale historiquement, a dû trouver sa place par lui-même.

Et il semblerait que celle-ci soit loin des siens.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,