Rocco Siffredi entièrement nu en couverture du Monde

Rocco Siffredi entièrement nu en couverture du Monde
Voir le diaporama
1 Photos
Rocco Siffredi entièrement nu en couverture du Monde
Rocco Siffredi entièrement nu en couverture du Monde
Rocco Siffredi entièrement nu en couverture du Monde

En mettant Rocco Siffredi en Une, Le Monde fait parler de lui depuis la publication des photos très hot !

En achetant M, le magazine du Monde, les abonnés ont été surpris, voire même choqués de voir Rocco Siffredi nu en une du magazine. En effet, pour illustrer son numéro « spécial sexe », M a fait appel à « l’étalon italien ». Si en Une, on découvre l’acteur pornographique nu avec son appareil masculin dissimulé, à l’intérieur, c’est tout autre chose. 7 pages sont consacrées à Rocco Siffredi avec deux images le montrant totalement nu avec son sexe non dissimulé.

Rocco Siffredi entièrement nu en couverture du Monde

Le magazine voulait surprendre ses lecteurs en le mettant en couverture avec un titre évocateur et provocateur « Une si longue histoire ». De nombreux abonnés ont déjà écrit à la rédaction pour remettre en doute leur choix. Une lectrice aurait indiqué que les photos sont « choquantes » et que le journal « ne devrait pas céder au voyeurisme ». Mais la rédactrice en chef Marie-Pierre Lannelongue a défendu son choix dans un édito :

Nous avions demandé au photographe Matteo Montanari de montrer tout Rocco. Tout ? Oui tout. Étant entendu que M.Siffredi se prévaut d’un « outil de travail » de dimension titanesque et qu’il en fait un objet, presque un personnage. Il fallait voir ça !

Elle ajoute :

Nous ne voulions en aucun cas choquer pour choquer. Pas davantage faire du buzz pour faire du buzz. Nous savions en choisissant de montrer le phallus de Siffredi, que nous nous attaquions au « dernier tabou ». Il est très rare qu’un journal montre ainsi un homme entièrement nu.

Franck Nouachi, le médiateur du Monde se justifie également :

Il faut être à l’écoute de ce qui change, de ce qui s’invente. Et à l’évidence, le sexe, dorénavant omniprésent dans nos sociétés, fait partie de ces champs journalistiques qu’il nous faut explorer.

La rédactrice en chef regrette en revanche que la publication des œuvres de la photographe britannique Harley Weir sur le corps féminin n’ait pas provoqué plus de réactions. Franck Nouachi se demande même si c’était nécessaire de montrer nu Rocco Siffredi.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :