Melania Trump : Comparée à Marie-Antoinette, l’ex Première dame serait « dédaigneuse » et « détachée »

Melania Trump : Comparée à Marie-Antoinette, l’ex Première dame serait « dédaigneuse » et « détachée »
Alors qu'elle se fait très discrète ces derniers temps, Melania Trump a été décrite comme un personnage imbuvable dans le livre de Stéphanie Grisham, ex-chef de cabinet de l'ancienne Première dame.

Après Donald Trump, dont la nièce a dressé un portrait au vitriol dans son dernier livre, c’est au tour de sa femme d’avoir droit à un ouvrage qui lui est consacré. Et tout comme son mari, Melania Trump n’a pas que des sympathisants.

Stéphanie Grisham est l’ancienne chef de cabinet de l’épouse de Donald Trump. Celle qui a quitté son poste il y a quelques mois s’apprête à publier un livre. Et dans ce dernier, elle ne s’est pas montrée tendre envers son ex-patronne. Dans I’ll Take Your Questions : What I Saw in the Trump House, la femme de 45 ans se remémore ses années passées auprès du couple Trump. Et elle n’en garde pas que des bons souvenirs. Notamment en ce qui concerne la mère de Barron Trump.

Melania Trump, une Marie-Antoinette moderne ?

Dans des extraits de son livre publiés par Politico, Stéphanie Grisham affirme que Melania Trump avait dans un premier temps refusé de condamner les émeutes du 6 janvier dernier au Capitole :

Voulez-vous tweeter que les manifestations pacifiques sont le droit de chaque Américain mais qu’il n’y pas de place pour l’anarchie et la violence ?

Aurait-elle demandé à celle qui était encore Première dame. Une proposition qu’elle aurait déclinée avant de finalement réagir quelques jours plus tard sur Twitter.

Melania Trump
Melania Trump @ GettyImages

Toujours d’après Stéphanie Grisham, Melania Trump aurait été autant persuadée que son mari que la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle était frauduleuse. Donald Trump a ostensiblement esquivé la cérémonie d’investiture de son rival. Mais sa femme s’est elle aussi abstenue de respecter une tradition bien américaine. Elle n’a donc pas contacté Jill Biden pour organiser le fameux thé d’inauguration, qui a lieu à chaque nouvelle passation de pouvoir.

Une attitude qui lui a valu d’être comparée à Marie-Antoinette, « la reine de France condamnée », par son ex-employée. Car selon l’avis de Stéphanie Grisham, Melania Trump est « une femme dédaigneuse, vaincue, détachée ».

Une ancienne employée bien renseignée

L’entourage de Melania Trump s’est empressé de transmettre un communiqué au média américain. Dans celui-ci, il s’insurge contre ce livre à paraître, remettant en cause les compétences de son auteur :

L’intention derrière ce livre est évidente. C’est une tentative de se racheter après une mauvaise performance en tant qu’attachée de presse, des relations personnelles ratées et un comportement non professionnel à la Maison Blanche. Par le mensonge et la trahison, elle cherche à gagner en pertinence et en argent aux dépens de Mme Trump.

D’après les informations d’une source de Politico, cette réaction officielle ne serait pas anodine. Stéphanie Grisham aurait « remué un nids de frelons » et révèlerait « des pépites peu flatteuses » sur l’entourage des Trump. À commencer par Jared Kushner, le mari d’Ivanka Trump, et Mark Meadow, dernier chef de cabinet de l’ancien président :

Stéphanie a des secrets sur Trump que même la Première dame ne connaît pas. Des secrets qu’il ne veut pas qu’elle sache. Ils seront dans ce livre.

La sortie de I’ll Take Your Questions : What I Saw in the Trump House est prévue pour le 5 octobre prochain. Et promet déjà des révélations inédites sur l’ancien couple présidentiel.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :