Donald Trump : en deuil, il se fait humilier par Melania Trump

Donald Trump : en deuil, il se fait humilier par Melania Trump
Donald Trump vient de perdre son frère, mais il ne trouvera peut-être pas le réconfort qu'il espère dans les bras de son épouse. Melania Trump s'est en effet montrée particulièrement distante avec lui dimanche 16 août.

Cela fait déjà quelques années que les relations ne sont pas vraiment au beau fixe entre Donald Trump et Melania Trump. Si le couple qui occupe la Maison-Blanche affiche la plus grande partie du temps une façade d’unité, des images régulièrement captées par les médias américains battent en brèche cette mise en scène. Une nouvelle preuve vient d’en être donnée dimanche 16 août.

Donald Trump n’arrive pas à prendre la main de son épouse

Les derniers jours auront été particulièrement difficiles pour Donald Trump. En fin de semaine, Robert Trump, son frère, a été hospitalisé en urgence à New York. Si le 45e président des États-Unis a pu lui rendre visite, son cadet s’est ensuite éteint. Selon les informations dont on dispose, il était gravement malade. On ignore toutefois ce dont il souffrait exactement.

Mais, alors qu’il espérait sans doute pouvoir s’appuyer sur Melania Trump, son épouse ne semble pas assez réceptive. En effet, des images la montrent refusant de lui tenir la main. Le couple était avec leur fils Barron Trump. Ils arrivaient à Washington DC en arrivant du New Jersey. Lorsqu’ils sont descendus de l’avion, Donald Trump a tenté de prendre la main de son épouse. Mais, celle-ci a refusé ses avances à deux reprises. Selon les images capturées par le média britannique Sky News, elle semble prétendre devoir tenir sa robe pour qu’elle ne soit pas soulevée par le vent. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, on voit finalement Donald Trump mettre sa main dans le dos de sa femme. 

Un cas loin d’être isolé

Si le sujet fait autant parler aux États-Unis, c’est aussi parce qu’il ne s’agit pas d’un phénomène inédit. Melania Trump lui avait déjà tenu tête sur les réseaux sociaux à l’occasion des obsèques de George Floyd.

En juin, alors qu’il lui ordonnait de sourire en public, elle avait refusé. Au mois de mai, désapprouvant le non-respect des mesures sanitaires face à l’épidémie de coronavirus, elle avait aussi boudé une séance photo. A l’occasion de la Saint-Valentin 2020, elle avait décidé de rester seule, quelques jours après avoir déjà esquivé un baiser. Autant d’exemples qui donnent du poids à la théorie selon laquelle l’épouse de Donald Trump compte bientôt demander le divorce.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,