Mia Frye tacle les L5 : « Qu’elles lavent leur linge sale en coulisses ! »

Mia Frye tacle les L5 : « Qu’elles lavent leur linge sale en coulisses ! »

Mia Frye  fait partie du jury de la nouvelle émission de TMC, intitulée Got to dance. Dans une interview accordée à PurePeople.com, Mia Frye est revenue sur le déchirement médiatique des ex-L5.

Après le succès de Danse avec les stars sur TF1, TMC, s’apprête à lancer un concours de danse produit par Shine France : Got To Dance. Le tournage de la première saison vient juste de s’achever. Mia Frye fait partie du jury aux côtés du chanteur David Carreira et le chorégraphe Stephane Jarny. Sandrine Corman présentera le programme. A cette occasion, Mia Frye a répondu aux questions de PurePeople.com.

La chorégraphe revient notamment sur les règlements de comptes entre les ex-membres du groupe L5. Mia Frye était la chorégraphe des L5 et est bien placée pour en parler. Les L5 ont décidé de se reformer après plusieurs années de séparation. Marjorie et Alexandra forment désormais Elles 2.  Marjorie avait descendu en flèche il y a peu de temps Louisy Joseph, ex-Lydy des L5. La rivalité entre les deux anciennes copines est palpable. Marjorie a estimé que Louisy Joseph écrasait les autres pour exister. Il faut dire que cette dernière est la seule a avoir percé en solo depuis l’arrêt des L5.

Mia a commenté cette réaction :

J’ai vu des interviews mais c’est normal vu que Lydy, j’ai tout de suite senti qu’elle avait un autre potentiel par rapport aux filles. A un moment donné, elle a eu son moment toute seule, c’est la seule qui a réussi à avoir un tube solo, à faire peut-être la musique qui lui ressemble et que ça touche le public. Je peux comprendre que ça fasse un peu mal au cœur, en plus elle a eu une exposition assez forte dans Danse avec les stars, donc je peux comprendre que les autres filles qui ont eu des enfants et qui maintenant veulent revenir à la musique, quand elles l’appellent pour lui dire « Bon, est-ce que tu peux revenir ? On va faire ci, on va faire ça… », eh bien que ça lui semble difficile car elle n’a pas fini de se réaliser.

La chorégraphe comprend plus ou moins l’attitude de Louisy Joseph :

Je vois ça comme les Spice Girls. A un moment donné Victoria Beckham est sortie de la musique et a voulu se mettre au service de son époux, de ses enfants, ensuite elle s’est lancée dans la mode, tout ça demande beaucoup d’énergie. Elle a dû faire des choix et quand on prend de la maturité, on regarde son passé et on se rend compte que, comme dans un couple, parfois, on prend sans s’en apercevoir des chemins différents. Lydy, je pense qu’elle leur a fait comprendre que c’était pas en ce moment et peut-être même jamais. Du coup, il y a une frustration. Il y a de l’amertume, ce sont des filles, il y a de la rivalité. Les L5 c’est un souvenir puissant, très fort. Quelque chose de très beau. Je peux comprendre qu’elles veuillent regoûter à ce moment, cette énergie. En plus, quand vous sortez dehors, le public vous dit « Quand est-ce que vous allez revenir ? On aimait tellement les L5 ! », forcément vous ne pouvez pas oublier, ça a marqué les esprits. Maintenant, j’espère qu’elles vont avoir la dignité et la classe de laver leur linge sale en coulisses. Mais on sait tous que le scandale, c’est aussi une manière d’exister. C’est dommage d’en arriver là, il ne faut pas clasher les gens qu’on a aimés, il vaut mieux en dire du bien.

Mia Frye se dit toutefois être présente si les Elles 2 avaient besoin d’un coup de pouce dans leur projet musical :

Si elles viennent à moi, je le ferais, mais elles savent mes conditions. J’ai des conditions qui sont très très hautes. Moi j’aime que tout soit en place de la tête aux pieds, être sûre et certaine qu’elles continuent les cours de chant, que la voix est chauffée, que les couleurs de cheveux sont faites, que la manucure est faite, que le stylisme est fait. Si les filles ont fait le boulot et qu’elles sont prêtes, moi je suis là il n’y a pas de problème.

A bon entendeur. Rivalité ou jalousie, qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :