Les confidences émouvantes d’Etienne Daho

Les confidences émouvantes d’Etienne Daho

Étienne Daho a choisi de se confier à Karine Ferri, sur RFM. Dans cette interview exclusive, le chanteur revient sur son enfance douloureuse, et notamment sur l’abandon de son père qui l’a complètement traumatisé. Heureusement, aujourd’hui il va bien mieux, et a même réussi à pardonner à ce papa inexistant, et a avancé malgré tout sur le chemin de la vie…

Déjà en 2006, Étienne Daho avait abordé ce sujet douloureux en se confiant aux journalistes de Télérama. Son père l’a abandonné, avec sa famille, alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Il était alors en Algérie, et il se souvient précisément du jour où son père est parti définitivement. Définitivement car il ne l’a jamais vraiment revu. Il est ensuite rentré en France. Et ce n’est que lorsqu’il a connu le succès que l’on sait que son papa est réapparu, comme par magie.

Je me souviens préci­sé­ment du moment où il nous a lais­sés, en Algé­rie. Il est arrivé en Jeep, avec un autre mili­taire. Il m’a pris dans ses bras, m’a serré très fort, et il est parti. En trombe. J’ai su qu’il nous avait quit­tés pour de bon.

Un soir, dans les années 1990, alors qu’il était en plein concert à l’Olympia, Étienne Daho apprend que son père est dans les coulisses. Malheureusement, Étienne Daho a tout bonnement refusé de le croiser. Il a d’ailleurs fini par en faire une chanson intitulée Boulevard des Capucines, chanson dans laquelle il évoque ce passé douloureux et ces retrouvailles ratées.

Aujourd’hui, Étienne Daho sort à nouveau de son silence et c’est donc au micro de Karin Ferri qu’il a choisi de se confier. Et s’il revient sur l’abandon de son géniteur, c’est parce qu’il a fini par réussir à lui pardonner cette absence. La vie a fait son chemin, et le chanteur a fini par admettre que tout le monde peut faire des bêtises dans la vie, y compris ceux que l’on aime le plus.

Il a expliqué qu’il fallait prendre de l’âge pour comprendre certaines choses, et que parfois, les adultes font du mal aux enfants, mais sans le vouloir véritablement. Simplement parce qu’ils n’ont pas toujours le choix, et qu’ils prennent les mauvaises décisions. Aujourd’hui, Étienne Daho se sent complètement libéré, il n’est plus en colère contre ce père qu’il n’a jamais vraiment connu, et a même réussi à lui pardonner cette absence.

On ne peut pas vivre dans la colère toute sa vie. Surtout quand on se rend compte que nos parents ont eu nos âges, qu’ils n’étaient pas forcé­ment armés, qu’ils ont fait des conne­ries ; pas parce qu’ils voulaient vous faire du mal, mais parce qu’ils ont fait ce qu’ils ont pu avec ce qu’ils avaient à ce moment-là.

Plutôt discret quant à sa vie privée, Étienne Daho est en ce moment sur le devant de la scène médiatique puisqu’il revient avec une nouvelle compilation intitulée L’Homme qui marche. On y retrouve très exactement 36 chansons remasterisées, dont deux inédites. Son dernier album datant de 2013, les fans sont ravis ! Une occasion rêvée de constater que les plus grands succès du chanteur n’ont pas pris une ride !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :