Anne Sinclair : L’heure de vérité

Anne Sinclair : L’heure de vérité

Un bon journaliste préfère en premier lieu parler des autres que d’étaler sa vie. Anne Sinclair fait partie de ce lot et prouve qu’elle excelle dans son domaine. La voilà de retour derrière le micro pour une bonne cause : faire son métier. La télévision lui faisait les yeux doux mais Anne Sinclair se tournera finalement sur Europe 1 et animera la tranche horaire 8/30-9h chaque samedi sur Europe 1. Focus sur son retour fracassant.

Anne Sinclair sera l’un des grands sujets de la grande confé­rence de presse de rentrée d’Eu­rope 1. En embauchant la direc­trice édito­riale du Huffing­ton Post, la radio s’est trouvé un allié de taille. Un choix judicieux.

Anne Sinclair  se confie à TV Mag  et explique le programme de ce nouveau rendez vous tant attendu chaque samedi entre 8h30 et 9h. Europe 1 lui laisse carte blanche :

Ce sera une inter­view d’une ving­taine de minutes, une durée ni trop courte pour ne pas rester dans la super­fi­cia­lité des choses, ni trop longue pour ne pas lasser. Les diri­geants d’Europe 1 m’ont dit : Inter­vie­wez qui vous voulez, comme vous voulez. Quel luxe! Quelle liberté ! L’idée est d’abor­der des thèmes inté­res­sants, par exemple sur les nouvelles formes de guerre ou sur la montée des extré­mismes en Europe, mais sans forcé­ment faire appel à une tête d’affiche ultra­con­nue.

Par contre, hors de question de rece­voir le person­nel poli­tique :

J’ai beau­coup donné et n’en ai pas fonciè­re­ment envie. Je constate aujourd’hui, que, à quelques excep­tions, je les ai déjà tous inter­viewés lorsque j’étais sur TF1. Cela souligne à quel point la classe poli­tique française s’est peu renou­ve­lée. (…) Je suis toujours passion­née par la chose publique, mais reve­nir dans le jeu poli­tique en inter­vie­want Copé ou Ségo­lène, auxquels par ailleurs je ne veux aucun mal, cela ne m’amuse plus beau­coup.

Elle en profite pour mettre les points sur les I et ne souhaite plus aborder de sujet concernant de loin ou de près sur son ex-mari Domi­nique Strauss-Khan :

Vous aurez remarqué que pendant trois ans, malgré de très nombreuses solli­ci­ta­tions, je n’ai pas parlé. Je ne l’ai fait, avec Laurent Dela­housse dans  Un jour, un destin , que lorsque j’ai estimé que le moment était venu. J’ai dit ce que j’avais à dire et je n’y revien­drai pas.

Anne Sinclair a eu de bons retour après  la diffu­sion de l’en­tre­tien avec Laurent Dela­housse :

Des retours

 Incroya­ble­ment chaleu­reux !

Les gens ont dû sentir que j’étais sincère. Peut-être avaient-ils appré­cié ma discré­tion, que je ne me sois pas répan­due dans les médias… En tout cas, cela m’a permis de refer­mer ce chapitre.

Rendez-vous samedi prochain à 8h30 sur Europe 1 pour ouvrir en beauté une nouvelle page de la brillante carrière d’Anne Sinclair.  Il y’aura du mouvement sur Europe 1. Outre l’arrivée d’Anne Sinclair, la grille d’Europe 1 se promet d’être agitée. Cyril Hanouna reprend la case de Laurent Ruqier (16h-18h30), Jean-Marc Morandini gagne une heure (9h-12h). L’après midi, Marion Ruggieri succède à Hélène Morna (15h-16h). Et pour finir, Alessandra Sublet rejoint la station pour animer une émission de chroniqueurs de 11h-12H30.

Anne Sinclair avoue être très passionnée  voire trop par son métier de journaliste et regrette d’être

parfois trop entière

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :