Rising Star : Droit dans le mur ?

Rising Star : Droit dans le mur ?

Hier soir été diffusée sur M6 la première de l’émission Rising Star. Alors que le concept a été déprogrammé en Allemagne et relégué en deuxième partie de soirée en Russie, qu’en est-il en France ? Rising Star va-t-elle droit dans le mur ? Faisons un point.

Concernant les audiences, c’est TF1 qui remporte la première place et qui devance Rising Star grâce à la série Crossing Lines. Le télé-crochet produit par Studio 89 a attiré 16,9% des parts d’audience soit 3,8 millions de téléspectateurs. Ce sont les ménagères de plus de 50 ans qui ont le plus apprécié cette émission avec 29% de part d’audience.

En tout cas, il était difficile de passé à côté du nouveau bébé de M6. La promotion de Rising Star a été plus que présente sur nos petits-écrans, voire même un peu trop. Mais pourquoi autant de publicité ? Sûrement pour pousser les audiences afin de couvrir les frais de l’émission…

En effet, Nicolas de Tavernost, PDG du groupe M6, a expliqué que le télé-crochet coûte en moyenne 1 millions d’euros par émission ! De quoi tomber par terre. Outre le direct, il faut aussi penser aux frais engendrés par l’application qui permet aux téléspectateurs de voter gratuitement.

C’est donc grâce aux publicités diffusées pendant les (nombreuses) coupures que les caisses sont renflouées. Le spot publicitaire de 30 secondes est ainsi facturé 60 000€ brut.

Est-ce que ce nouveau concept de concours musical va réussir à nous faire oublier The Voice ? Revenons sur les points positifs et négatifs de l’émission :

On adore :

    • Le concept permet aux téléspectateurs de voter en direct. De ce côté là, on apprécie le fait que les candidats soient choisis par un panel représentatif de la France.
    • Le plateau est hallucinant ! Lorsque le mur se lève, l’effet est bluffant. Sensations garanties !
    • Enfin on retrouve des candidats atypiques qui viennent de tous horizons. On arrive du coup à se retrouver en eux.
  • L’émission est très bien encrée dans notre nouvelle génération. Plus besoin de dépenser 8€ par minute de communication pour voter. Twitter a été pris d’assaut par les téléspectateurs et le top tweet de la soirée était bien évidemment #RisingStar.

On zappe :

    • Qui veut offrir une boîte de mouchoirs à Cathy Guetta ? Non parce que franchement, on pensait que c’était une femme forte avec du caractère qui allait hausser la voix. Au final, elle a passé 50% du temps de l’émission à pleurnicher… #RisingCathy ?
    • Mais qui est Cali ? Ha, il fait partie du jury ? Excusez-nous, on l’a oublié tellement il est effacé !
    • Nous avons certes des candidats atypiques, mais on frôle le syndrome Secret Story. Presque tous les participants ont eu un passé difficile ou un drame dans leur vie. L’empathie est à son comble et cela en devient presque ridicule. On a envie de frissonner en entendant ces chanteurs au lieu de pleurer à chaque fois qu’ils racontent leur histoire.
  • Des présélections ont eu lieu par le jury et au final, on se sent moins maître de l’émission. On évite les casseroles, mais du coup, on évite aussi les fou-rires.
  • Le principe permet aux votants de faire apparaître leur photo sur le mur. Du coup, on pense très sérieusement que certains ont voté OUI juste pour « être à la télé ! ».

Au final, on retiendra les efforts de la chaîne M6 pour faire de ce télé-crochet un concours de chanteurs un peu différent. Le principe est bien, mais le jury risque de tout gâcher. On a hâte de découvrir les audiences de la semaine prochaine pour savoir si, après l’effet de nouveauté passé, les téléspectateurs sont toujours au rendez-vous.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :