L’élection de Miss France va-t-elle survivre aux allégations de l’ancienne Miss ? En effet, Océane L’Hoste, destituée de son titre de Miss Bordeaux 2017, confie quelques détails très troublants sur le concours. Dans sa lettre de destitution, le comité justifie son geste en prétextant que la jeune fille aurait posté « des clichés dégradants et provocateurs sur les réseaux sociaux ».

Mais pour l’ex-Miss, la raison est ailleurs. Elle se réjouit même d’avoir perdu sa couronne.

C'est une chose que je souhaitais, car je ne veux plus faire partie de ce monde hypocrite, rempli de manipulation

Miss France truquée ? Les preuves avancées.

L’ancienne Miss ne comprend pas le comportement de certains membres du jury, qui semblent favoriser et conseiller certaines candidates au détriment d’autres.

On me dit ouvertement que j'ai beaucoup plus mes chances que les autres de gagner ce concours. On a comparé nos messages entre les miss, les messages qu'on recevait de ceux qui s'occupent de cette élection, et j'ai bien vu que j'ai été favorisée par rapport à d'autres, le favoritisme est-il normal dans ce genre d'élection ?

C’est dans un long post sur Facebook, et aidée par d’autres miss, qu’Océane L’Hoste s’est expliquée sur les preuves qu’elle a accumulées.

 

Un texte troublant qui nous fait réfléchir sur cette élection populaire. Le comité Miss France a depuis démenti les propos de la jeune femme.

Espérons que tout ça ne mettra pas en péril l’élection qui aura lieu le samedi 16 décembre.