Cette nouvelle polémique pourrait-elle coûter cher à Laure-Anaïs Abidal, la représentante de la Martinique pour l'élection Miss France ? Pour rappel, certains internautes s'étaient indignés de voir la jeune femme les cheveux lissés sur sa photo officielle alors qu'elle a naturellement les cheveux crépus.

Interrogée par le journal France-Antilles, la jeune femme a été très claire : elle a été forcée d'abandonner sa coupe afro et ne le fait que pour des défilés.

C’était la première fois, en 6 ans, que mes cheveux avaient été lissés. Toutes les fois où j’ai eu à le faire, c’était pour des défi­lés. J’ai demandé à garder mes cheveux natu­rels pour la coif­fure, mais cela n’a pas été accepté. Je n’avais vraiment pas envie de les lisser parce que je sais que ce n’est pas une coif­fure qui me va.

a-t-elle confié en précisant qu'elle n'avait même pas voulu regarder la photo.

Des déclarations immédiatement démenties par la Société Miss France via sa représentante, Sylvie Tellier.

Sylvie Tellier reprend Miss Martinique

Sollicitée par plusieurs médias dont Purepeople sur cette question, l'ancienne Miss France a lancé :

Chaque année, ça revient… Comme si les filles aux cheveux crépus n'avaient pas le droit d'avoir envie de chan­ger !

Avant d'ajouter agacée :

A son élection, elle n'avait pas d'afro, elle avait les cheveux tirés (...) En fait, maintenant, il faudrait qu'avant de les coiffer on leur fasse signer un papier ?

Car selon elle et les coiffeurs Christelle Clairicia et William Cerf, ce changement capillaire a bel et bien été réalisé à l'initiative de la jeune femme.

Tout est toujours fait en accord avec la Miss. Elle a été trai­tée exac­te­ment comme toutes les autres. On les conseille, on les forme, on leur explique ce qui leur va ou moins. Mais jamais on ne les oblige ! Il est plutôt probable que Miss Marti­nique ait du mal à assu­mer les critiques de ceux que cela défrise qu'elle ait voulu se coif­fer différemment…

Assure le spécia­liste du cheveu à Gala.

Et Sylvie Tellier de conclure :

Lais­sez-la donc faire ce qu'elle veut avec ses cheveux ! A l'école des Miss, chacune va décou­vrir ce qu'elle aime, ce qui lui va et c'est normal de vouloir essayer d'autre chose, s'amuser...

Deux versions opposées qui risquent de créer des tensions entre la candidate et l'équipe !