Jeudi 19 octobre, en Floride, se tenait une nouvelle manifestation antiraciste pour protester contre la montée de l'extrême droite dans le pays. Mais dans la foule, Richard Spencer, un néonazi était présent pour provoquer les manifestants. Néanmoins, il a été pris au dépourvu en constatant que l'un d'eux est venu vers lui, en paix.

Bien que certains se soient mis à le huer ou le frapper, un homme noir s'est approché de lui pour le prendre dans ses bras.

Fais-moi un câlin.

S'exclame-t-il avant d'ajouter, très pacifique :

Pourquoi tu me hais, mec ? Hein ?

"Un câlin peut changer le monde"

Pantois, le néonazi a accepté le geste d'affection.

J'aurais pu le frapper, j'aurais pu lui faire mal... Mais quelque chose en moi s'est dit : "Tu sais quoi ? Il a juste besoin d'amour".

A expliqué le manifestant antiraciste âgé de 31 ans au New York Daily News.

C'est un pas dans la bonne direction. Un câlin peut changer le monde. Ce sont des gens comme qui creusent le fossé entre les gens.

Heureusement, il y a encore sur cette Terre des personnes qui se chargent de combler les fossés. Finalement, c'est souvent avec de petits gestes que l'on envoie des messages forts.