Canada : Une femme se réveille de sa nuit avec… une météorite à côté d’elle !

Canada : Une femme se réveille de sa nuit avec… une météorite à côté d’elle !
Au Canada, une femme nommée Ruth Hamilton s'est réveillée le 13 octobre avec une météorite juste à côté de la tête. Elle n'a heureusement aucune blessure.

Un réveil en fanfare. C’est comme ça qu’on pourrait qualifier, sans toutefois retranscrire l’esprit exact, le réveil de Ruth Hamilton le 13 octobre. Cette nuit-là, la Canadienne profite de sa nuit au mieux dans sa maison située à Golden en Colombie-Britannique. Elle dort en effet à poings fermés.

Jusqu’au moment où les aboiements frénétiques de son chien, un sacré bruit d’explosion et des débris lui tombant sur le visage ne la réveillent soudainement. Ni une ni deux, Ruth Hamilton bondit alors de son lit et se précipite pour allumer la lumière. En examinant sa chambre, elle aperçoit un trou dans le plafond, de la taille d’une petite balle.

La météorite posée sur l’oreiller

Elle appelle donc le numéro d’urgence au Canada, le 911 pour raconter sa mésaventure. Juste après avoir raccroché, elle s’aperçoit que sur son oreiller, une roche noire repose, à quelques centimètres de là où se trouvait sa tête 15 minutes plus tôt.

Suite à son appel, un agent de police a été dépêché sur les lieux afin de mener son enquête. Dans un premier temps, ce dernier a supposé que la roche noire était un débris d’un chantier de construction d’autoroute situé non loin du domicile de Ruth Hamilton :

Il a appelé le chantier et ils lui ont dit qu’ils n’y avait eu aucun dynamitage, mais qu’ils avaient vu une explosion dans le ciel et, à ce moment-là, nous avons compris que c’était une météorite.

« Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie »

Même si la Canadienne a déclaré à CTV News :

Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie.

elle n’a miraculeusement subi aucune blessure. La probabilité qu’un tel événement arrive est d’une sur 4000 milliards environ.

La météorite surnommé « Golden » a été empruntée par une équipe de l’université de Calgary afin d’être étudiée. Une fois sur place, ils ont découvert un autre débris de la météorite, cette fois d’un demi-kilo, tombé au nord-est de la ville. Ruth Hamilton compte ensuite récupérer ce qu’elle appelle désormais « sa » météorite.

Plus sur le sujet