Exodus, le prochain Ridley Scott sera-t-il aussi décevant que les précédents ?

×

Comme vous le savez le nouveau film de Ridley Scott, Exodus Gods and Kings sort le 24 décembre 2014, avec dans les rôles principaux Christian Bale, Joel Edgerton et Sigourney Weaver. Christian Bale en Moïse why not, Joel Edgerton en Ramsès très bizarre à mon sens (ce choix fait d’ailleurs beaucoup parler outre-atlantique) bien que j’adore cet acteur (surtout dans Zero Dark Thirty), et Sigourney en Nefertiti très étonnant, je félicite tout de même les retrouvailles Ridley/Ripley !

Ridley Scott va-t-il enfin réussir à renouer avec les bons films ?

Depuis 2007, avec American Gangster, ça n’est pas arrivé, alors cette fois-ci va-t-il s’en sortir ? J’ai quelques réserves, à mon avis on va en prendre pleins les yeux c’est sûr, parce qu’il y a de quoi faire avec l’histoire de Moïse. Le budget du film est colossal et il suffit de voir le trailer pour reconnaître à Exodus une qualité esthétique à couper le souffle.

Mais comme on le sait tous cela n’est pas suffisant. Là, il a le budget et il a l’histoire toute faite, ça parait facile, mais justement c’est le piège. Piège dans lequel Ridley s’est déjà vautré à maintes reprises : 1492, A Armes Egales, Robin Des Bois, Prometheus… et j’en passe!
Certes c’est comme si on allait voir un beau spectacle de 2h ou plus car Ridley Scott fait souvent des films assez long, mais on s’ennuie, parfois on est perdus aussi.

Prenons par exemple Prometheus, qui peut dire qu’il a tout compris à ce film?

Ok, c’est le prequel d’Alien, on y apprend comment la bête a pris forme si j ai bien tout suivi mais c’est tiré par les cheveux au maximum. C’est fouillis, bâclé, soyons honnêtes, c’est le bordel! Les personnages sont grotesques et caricaturaux, la palme revenant à Michael Fassbender, ridicule dans ce rôle, alors qu’il est tellement génial quand Steve MacQueen le fait tourner!
Non ça ne va pas, pourtant je suis une grande fan d’Alien, nous parlons du premier bien sur (quoique celui de Jeunet est pas mal du tout!), celui de 1979. De toute façon Ridley Scott n’en a fait qu’un seul, très réussi, même quand on le voit aujourd’hui, 35 ans après.
Sachez d’ailleurs qu’un Prometheus 2 se prépare, on va peut-être clarifier les zones d’ombre du premier et c’est dire s’il y en a !

Dans ma liste de vautrages, j’ai délibérément exclu Gladiator, de peur de me faire des ennemis! Mais j’aurais dû le mettre. Je m’explique : ok c’est visuellement magnifique, la musique résonne encore dans ma tête, mais encore une fois c’est facile, ça coule de source, c’est téléphoné, on dirait un scénario pour un enfant de 10 ans (contrairement à Prometheus qui lui n’a ni queue ni tête)! Les méchants sont très très méchants, les gentils sont très très gentils et gagnent à la fin. Tout cela est très manichéen, trop, le bien d’un côté, le mal de l’autre, aucune ambivalence, mais ou est le gris dans tout ça, je veux du gris!
En fait, le cinéma américain est manichéen par excellence et ça soule.

J’arrête de cracher sur ce Ridley là, parce que l’autre Ridley, celui de Alien, Legend, Thelma et Louise et American Gangster je le kiffe! Il m’a fait flipper, trembler, rêver, pleurer, il m’a émerveillée et tenue en haleine. J’ai envie de le retrouver, mais malheureusement, je ne crois pas qu’Exodus Gods and Kings soit de la trempe des films que je viens de citer.

On sera fixés le 24 décembre, un beau spectacle de 2h20 s’annonce, il y a de quoi faire, ne serait-ce que pour mettre en images les 10 plaies qui s’abattent sur le peuple égyptien, l’ouverture de la Mer des Joncs qui se referme ensuite sur l’armée d’Égypte…

Bref, j’irai voir le film c’est certain, et c’est promis on en reparle après !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :