Valérie Trierweiler « Non, je n’étais pas faite pour être première dame ! »

Valérie Trierweiler « Non, je n’étais pas faite pour être première dame ! »
Voir le diaporama
1 Photos
Valérie Trierweiler
Valérie Trierweiler « Non, je n’étais pas faite pour être première dame ! »
Valérie Trierweiler

Même si cela fait maintenant un peu plus de deux mois que Valérie Trierweiler a quitté l’Élysée, jamais elle n’a souhaité narrer le temps qu’elle a passé dans la peau de la première dame du pays. Voulant mettre tant soit peu les choses au clair, elle a enfin décidé de rompre sur le silence sur cette partie de sa vie.

Non, elle n’était pas faite pour le rôle et elle explique pourquoi. Au fond, son bref passage à l’Élysée ne nous aura pas permis de mieux la connaître, de mieux la cerner, de mieux l’apprécier.

Comme elle l’explique avec franchise dans la préface de la Glace à la vanille écrite par le cofondateur de Médecins sans frontières, Valérie Trierweiler n’a pas choisi de devenir la première dame du pays, ce sont les Français qui l’ont décidés :

Nous étions alors au début du quinquennat, et je m’interrogeais sur le sens de l’engagement qui devait être le mien. Première dame, je n’avais pas choisi de l’être!  Je l’étais devenu par la force de l’histoire, parce que j’étais la compagne du président nouvellement élu. J’avoue que je n’aie jamais trouvé la bonne « carburation ». Aucun statut juridique ne définit le rôle d’une première dame, en revanche, la tradition veut qu’elle se penche sur le sort de ceux qui n’ont pas une existence aisée. Je suis désespéré de constater que la société les laisse au bord du chemin. Alors c’est ce que j’ai fait avec plus ou moins de réussite !

Ambassadrice de coeur et de charme pour l’association Action contre la faim, Valérie Trierweiler avait décidé de s’envoler pour l’Inde alors même que le « Gayetgate » était à son summum sans se soucier des ‘ont-dit’. Par ce fait, elle a prouvé qu’elle avait le charisme et la poigne pour incarner au mieux la première dame de la nation et que seul au final, c’est le temps qui lui aura manqué.

Dans tous les cas, elle vient d’annoncer qu’elle sortira avant l’été un livre « révélation » qui devrait à coup sûr faire parler dans les chaumières. Sa relation avec Alain Delon, sa vérité sur Julie Gayet, ses remords, ses peines et ses joies, promis, elle a juré de tout raconter.

Pensez-vous que Valérie Trierweiler aurait pu incarner de la meilleure manière qui soit la fonction de première dame du pays ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :