Jean-Pierre Pernaut : Accusé de mentir sur le dépistage du cancer, le présentateur rétorque

Jean-Pierre Pernaut : Accusé de mentir sur le dépistage du cancer, le présentateur rétorque
Jean-Pierre Pernaut s'est livré sur son cancer de la prostate durant le premier prime de "Stars à nu". En remerciant toute l'équipe du programme de mettre en avant l'importance du dépistage des cancers du sein et de la prostate, le présentateur s'est heurté à un internaute qui a remis en doute son témoignage.

Dans la soirée du vendredi 31 janvier, TF1 diffusait le premier prime de l’émission Stars à nuAfin de promouvoir le dépistage des cancers du sein et de la prostate, plusieurs célébrités ont accepté de faire un striptease sur la scène du Lido.

Au cours de ce premier numéro, Bruno Guillon, Baptiste Gabiconi ou encore Philippe Candeloro ont donné de leur personne pour la bonne cause. Ces célébrités ont pu compter sur le soutien de Jean-Pierre Pernaut, venu témoigner dans l’émission. Le présentateur emblématique du JT de 13h sur TF1 s’est confié sur son combat contre le cancer de la prostate, et sur l’importance du dépistage.

Jean-Pierre Pernaut recadre un internaute

Après la diffusion de ce premier prime, Jean-Pierre Pernaut a adressé un message de remerciement à toute l’équipe de Stars à nu pour leur investissement :

Merci à toi Alessandra Sublet pour ta bonne humeur et ton enthousiasme avec Chris Marques !!! Bravo Arthur pour avoir porté ce beau projet. Immense coup de chapeau à toutes nos Stars à nu ! Ils ont été formidables. Et vive la vie !

Le compagnon de Nathalie Marquay a rapidement eu droit aux remontrances d’un internaute, qui s’en est pris à l’émission mais aussi au dépistage :

Ce n’est pas un « beau projet », c’est un projet dangereux, inutile, racoleur, désinformant les populations. Je ne comprends pas l’inertie du CSA. Vous faites n’importe quoi pour de l’audience. Le dépistage de la prostate n’est PLUS recommandé.

Des critiques auxquelles Jean-Pierre Pernaut a tenu à répondre, en évoquant sa propre expérience :

J’ai trop de copains morts pour ne pas avoir dépisté à temps un cancer de la prostate pour ne pas être d’accord du tout.

Il en fallait davantage pour décourager le twittos, qui a ensuite ajouté :

Votre petite expérience n’est que la vôtre. J’ai hélas celle d’hommes en tentatives de suicides à cause d’un diagnostic inutile. Vous ne savez absolument pas si le dépistage vous a sauvé.

Pour mettre un terme au débat, le journaliste de 69 ans s’est montré nettement plus sec, ne supportant pas que l’on remette en cause sa lutte contre le cancer :

Votre ton comminatoire ne me plaît pas […] Quant à mon expérience, vous pouvez la mettre en doute. Mais moi je la connais.

Le twittos ne s’est pas arrêté pour autant, mais Jean-Pierre Pernaut avait de son côté tout dit.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :