Jean-Jacques Bourdin viré de BFMTV : cet énorme pactole qu’il va toucher

Jean-Jacques Bourdin viré de BFMTV : cet énorme pactole qu’il va toucher
Le groupe Altice Media a pris la décision de limoger Jean-Jacques Bourdin de l'antenne de BFM et de RMC. De ce fait, le journaliste devrait toucher une somme faramineuse pour ce licenciement.

En janvier dernier, Jean-Jacques Bourdin est visé par une plainte pour tentative d’agression sexuelle. Une plainte déposée par Fanny Agostini, qui a affirmé que le journaliste avait tenté à plusieurs reprises de l’embrasser de force lors d’un voyage de presse en Corse. Des accusations niées par le principal concerné . Toutefois, le parquet de Paris ainsi que le groupe Altice Média ouvre une enquête. Dans un communiqué, la chaîne BFM annonce qu’il est temporairement écarté de l’antenne, remplacé par Apolline de Malherbe.

Après des mois d’investigation, le parquet de Paris a classé sans suite l’enquête pour agression sexuelle, pour prescription de l’action publique. Mais la sanction tombe pour le journaliste : il ne reprendra pas l’antenne de BFM ni de RMC. Le groupe Altice Media a décidé de le licencier. Une nouvelle qui a fait réagir les médias ainsi que l’équipe de Touche pas à mon poste.

Cette somme astronomique que Jean-Jacques Bourdin va toucher

Le lundi 20 juin, Cyril Hanouna et l’équipe de TPMP sont revenus sur l’affaire Bourdin. Et Gilles Verdez a affirmé que le journaliste devrait toucher une somme colossale.

La somme qu’il va toucher est très conséquente. Plusieurs centaines de milliers d’euros.

A-t-il confié, avant de préciser qu’il touchera une somme aux alentours « des 500 000 euros« .

Mais Guillaume Genton a une tout autre version. Selon lui, la chaîne aurait limogé Jean-Jacques Bourdin pour des raisons purement économiques.

Elle aurait un autre argument : le salaire très conséquent du journaliste. Un salaire à six chiffres annuel. Il coûtait très très cher au groupe. C’est peut-être pour ça que la direction a voulu se séparer de lui.

Quoi qu’il en soit, Jean-Jacques Bourdin est heureux de cette décision.

« Je suis tellement heureux d’être libéré »

À la suite de son licenciement, Jean-Jacques Bourdin a saisi ses réseaux sociaux pour en dire quelques mots. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette décision ne l’affecte pas.
21 ans de succès sur RMC, BFMTV. Nous nous séparons, je suis tellement heureux d’être libéré, je repars pour de nouvelles aventures et je n’oublierai jamais celles et ceux qui m’ont accompagné. Vive le journalisme libre et indépendant !!

Même son de cloche pour sa femme, Anne Nivat. La journaliste a exprimé sa joie sur Twitter à la suite de la nouvelle du licenciement de son mari.
Quel bonheur ! En ce beau mois de juin, ENFIN des bonnes nouvelles ! Quant la vérité a été rétablie, qu’on est LIBERE et qu’on va continuer ce qu’on aime avec ceux qui en valent la peine, sans se lester des autres, c’est que du bonheur.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :