Jean-Jacques Bourdin clame son innocence face aux accusations de Fanny Agostini et Sidonie Bonnec

Jean-Jacques Bourdin clame son innocence face aux accusations de Fanny Agostini et Sidonie Bonnec
Les témoignages accablants contre Jean-Jacques Bourdin ne cessent de s'accumuler... Face à ces nouvelles révélations, le journaliste a décidé de se défendre et continue de clamer son innocence.

Depuis quelques semaines, les révélations autour du comportement présumé sexiste de Jean-Jacques Bourdin s’enchaînent dans la sphère médiatique. Et pour cause, la plainte déposée par la journaliste Fanny Agostini a assurément permis de libérer la parole. L’enquête publiée ce lundi 14 février 2022 par Mediapart a mis en lumière plusieurs nouveaux témoignages.

L’animatrice Sidonie Bonnec s’est ainsi confiée au journal afin de raconter sa rencontre avec le journaliste. Une rencontre qui remonte à 2010 et qui avait très bien démarré. En effet, au départ, celle-ci fréquente le journaliste lors de plusieurs déjeuners et dîners afin de discuter du métier. Sidonie Bonnec n’avait alors, à cette époque, qu’un seul but, décrocher un job en radio. Seulement voilà, très rapidement, la jeune femme sent le mal à l’aise et comprend les vraies intentions de Jean-Jacques Bourdin

Jean-Jacques Bourdin : L'animatrice Sidonie Bonnec fait de nouvelles révélations
Le journaliste Jean-Jacques Bourdin @BFMTV

Jean-Jacques Bourdin clame son innocence

Le portrait dressé par Sidonie Bonnec est totalement en accord avec les autres témoignages dévoilés par Mediapart. Les femmes interrogées lors de l’enquête menée par le journal parlent de confusion entre sphères privées et professionnelles, et même de propositions sexuelles… Face à ces nouveaux témoignages accablants, Jean-Jacques Bourdin a tenu à clamer haut et fort son innocence dans les médias.

En effet, le journaliste de BFM TV vient de publier un communiqué. Il s’agit d’un communiqué transmis à l’AFP par son avocat, Maître Christian Saint-Palais. Par le biais de ce dernier, Jean-Jacques Bourdin conteste « avoir eu des agissements ou des attitudes susceptibles d’être réprimés par la loi, tant dans sa sphère professionnelle qu’en dehors« .

L’avocat du journaliste a également tenu à rappeler l’importance de la présomption d’innocence :

Dès lors que la justice est saisie, y compris pour des périodes couvertes par la prescription, il attend sereinement les décisions qui seront rendues.

Et d’ajouter :

Jean-Jacques Bourdin découvre dans la presse les griefs formulés contre lui pour la première fois, souvent sous couvert d’anonymat, pour de prétendus faits parfois anciens de plus de vingt ans. […] Il exprime sa reconnaissance à celles et ceux qui lui apportent leur soutien.

Jean-Jacques Bourdin accusé de comportements sexistes : Le journaliste clame son innocence
Le journaliste Jean-Jacques Bourdin ©Maxppp

Fanny Agostini sort de l’anonymat

Si au départ, la journaliste Fanny Agostini avait préféré rester discrète médiatiquement parlant, celle-ci prend désormais ouvertement la parole. En effet, celle qui est à l’origine de la plainte contre Jean-Jacques Bourdin a accepté de s’exprimer dans le cadre de l’enquête menée par Mediapart. L’occasion pour la journaliste de revenir en détail sur l’affaire et surtout, de montrer que désormais, elle n’a plus peur de prendre la parole. Sur Twitter, Fanny Agostini a ainsi invité « toutes les femmes qui souffrent et ont souffert en silence à se libérer enfin ».

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :