Affaire Jean-Jacques Bourdin : Fanny Agostini réagit à sa plainte classée sans suite

Affaire Jean-Jacques Bourdin : Fanny Agostini réagit à sa plainte classée sans suite
La plainte déposée par Fanny Agostini contre Jean-Jacques Bourdin pour tentative d'agression sexuelle a finalement été classée sans suite ! On vous raconte tous les détails par ici.

C’est l’affaire qui a fait grand bruit dans le monde des médias en début d’année : une ancienne collaboratrice de Jean-Jacques Bourdin a déposé plainte contre lui pour tentative d’agression sexuelle. Il s’agit de Fanny Agostini, une journaliste qui officie aujourd’hui sur la chaîne TF1. Celle-ci évoque des faits qui se seraient déroulés en 2013 lors d’un voyage de presse à Calvi en Corse.

Pour sa part, Jean-Jacques Bourdin a fermement nié les faits. Seulement voilà, à la suite de ce témoignage, d’autres femmes ont relaté des comportements très problématiques de la part du journaliste.

Fanny Agostini réagit au classement sans suite

Le 8 avril dernier, la plainte déposée par Fanny Agostini a finalement été classée sans suite pour prescription de l’action publique. Interrogée récemment par nos confrères de TV Mag, la jeune femme est revenue sur l’affaire. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que très clairement, la journaliste s’attendait à ce que sa plainte soit classée sans suite :

Elle était sans surprise parce que je savais dès le départ que mon cas était prescrit.

Seulement voilà, à travers cette plainte, Fanny Agostini tenait avant tout à faire entendre sa voix et dénoncer les violences sexuelles dont peuvent être victimes certaines femmes et ce, dans tous les milieux :

Je sais aussi pourquoi j’ai entrepris cette démarche : pour moi-même et d’autres femmes. Même si l’affaire est classée, un dossier est constitué et je ne suis pas seule… Pour les femmes, il est parfois difficile de s’exprimer et libérer la parole. Donc il faudra sûrement encore du temps.

Et plus que jamais, celle qui est récemment devenue maman pour la première fois, se sent enfin libérée :

En ce qui me concerne, c’est derrière moi. Je me devais de le faire, et je me sens libérée de tout ça. Je n’y pense plus du tout.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fanny Agostini (@fanny_agostini)

La femme de Jean-Jacques Bourdin au plus mal

Forcément, dès le début de l’affaire, tous les yeux se sont rivés également sur Anne Nivat, la femme de Jean-Jacques Bourdin. Tous les médias se demandent comment la reporter vit toute cette situation. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sur le plateau de Pascal Praud sur Cnews, la journaliste n’a pas caché son émotion. Tout naturellement, celle-ci a avoué vivre très mal cette affaire et être « affectée » par les évènements. Anne Nivat qui était alors en pleine promotion de son livre a également confié qu’elle ne savait pas si elle serait prête à continuer à aller dans les médias : « Parce qu’il y a trop de haine. Contre mon mari, mais je la sens aussi contre moi ».

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :