Harry Roselmack : Sa lutte contre le racisme

Harry Roselmack : Sa lutte contre le racisme

On l’entend rarement, il est discret, consciencieux et présente plutôt bien les émissions qu’on lui confie : pourtant, c’en est trop pour Harry Roselmack qui a choisi de s’exprimer dans une tribune publiée dans le Monde, en poussant un coup de gueule contre le racisme.

En effet, Harry Roselmack explique notamment qu’il ne s’est jamais senti noir et que c’est grâce à la République Française qu’il n’a jamais ressenti de différences dues à sa couleur de peau. Même s’il a souvent dû se justifier devant ses camarades, le présentateur affirme qu’il s’est défendu en argumentant, et jamais par la violence :

Combien de fois ai-je dû expliquer à un restaurateur ou même à un camarade que les vieilles affiches Y’a bon Banania qu’ils accrochent à leurs murs ne peuvent pas être regardées qu’avec amusement ou nostalgie.

Pourtant, les choses changent, les mentalités évoluent et ce pas forcément de manière positive :

 Me voilà attablé avec d’autres noirs parce qu’ils sont noirs. Et me voilà en train de m’offusquer d’une idiotie qui ne m’atteignait guère : le racisme .

La montée du Front National, les propos de plus en vigoureux de certains Français laissent penser à Harry Roselmack que les choses évoluent mais pas dans le bon sens. Rendez-vous en 2017 pour voir si les Français sauront faire la part des choses ou si effectivement la montée des extrêmes se confirmera dans les urnes…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :