Ricardo et Nehuda : leur version sur l’agression des deux jeunes filles à Avignon

Ricardo et Nehuda : leur version sur l’agression des deux jeunes filles à Avignon
Voir le diaporama
1 Photos
Ricardo et Nehuda : leur version sur l’agression des deux jeunes filles à Avignon
Ricardo et Nehuda : leur version sur l’agression des deux jeunes filles à Avignon
Ricardo et Nehuda : leur version sur l’agression des deux jeunes filles à Avignon

Ricardo et Nehuda sortent du silence pour donner leur version du soir Halloween. Ils sont en effet accusés par deux jeunes filles de les avoir agressées physiquement et verbalement

Ricardo et Nehuda ont décidé de dévoiler leur version des faits concernant l’affaire des deux jeunes filles qu’ils auraient agressées le soir Halloween. Pour rappel, c’est dans un post Instagram que Lou et Laurie affirmaient avoir été violentées par le couple. Elles y écrivaient :

Alors qu’on pensait passer une soirée tranquille pour Halloween, un couple de télé-réalité Nehuda et Ricardo nous ont agressé verbalement et physiquement. Lou a reçu des menaces verbales et un gros coup sur le tibia. Quant à moi, Nehuda m’a attrapé le visage en me faisant perdre une lentille, j’ai des traces à l’oeil, puis Ricardo s’est occupé du reste. Il m’a cogné la tête contre la table à plusieurs reprises, je me suis retrouvée par terre en état de choc sans savoir comment, et je continuais de recevoir des coups.

Ces violences auraient été perpétrées par Ricardo et Nehuda parce qu’elles auraient « filmé et épié » le couple.

Aujourd’hui, la candidate de télé-réalité a tenu a rétablir sa vérité des faits à Public.

Ricardo est « resté assis » et « n’a pas bougé »

Les versions concordent sur un point. Lou et Laurie auraient effectivement demandé de prendre des photos avec le couple.

À plusieurs reprises, nous avons été sollicités pour faire quelques photos avec elles. Nous nous sommes gentiment pliés à leurs demandes.

Explique Nehuda.

Cependant, la jeune chanteuse révélée dans The Voice 4 reproche aux deux filles d’avoir été trop intrusives.

Mais tout au long de la soirée, elles n’ont cessé de nous filmer avec leurs smartphones. Notre ami Jessy leur a demandé de cesser de nous importuner. Laurie lui a répondu de manière très désagréable et je me suis sentie obligée d’intervenir.

Affirme-t-elle.

C’est à partir de ce moment que le ton serait monté entre les deux jeunes filles et le couple. En effet, Nehuda avoue avoir poussé Laurie puisque cette dernière lui aurait aussi donné un coup de pied.

Je l’ai simplement repoussée, ma main sur son visage, mais il n’y a pas eu de coups ou de gifles comme elle a pu vous le raconter. Ricardo et moi sommes partis et c’est comme ça que notre soirée s’est terminée

Assure Nehuda.

D’ailleurs, d’après elle, Ricardo ne serait pas intervenu dans la dispute. Il est « resté assis » et « n’a pas bougé ».

Le couple porte plainte

Accusés de violence sur leur petite fille nommée Laïa, née en février 2017, puis de menaces de mort à l’encontre d’un mineur, Nehuda explique ne plus pouvoir supporter les « calomnies » à l’encontre de son couple. Elle accuse Lou et Laurie de vouloir faire du « buzz » sur leur dos. « Il y a vraiment trop de calomnies sur Ricardo et moi il faut que cela cesse », s’agace Nehuda.

Depuis l’accident de ma fille, Ricardo et moi sommes constamment pris pour cibles. Notre famille est épiée en permanence, nous sommes pris en photo sans notre consentement, poursuit-elle. Dans la rue ou sur les réseaux sociaux, c’est invivable, même si nous nous efforçons de rester les plus discrets possible.

Aujourd’hui les deux jeunes filles ont déposé plainte. En plus de pouvoir compter sur les témoignages de plusieurs clients du bar et sur les images de vidéosurveillance, elles assurent  qu’elles ont aussi « fait constater les coups et blessures par des médecins ».

De leur côté, Ricardo et Nehuda ont également saisi la justice

Nous avons déposé plainte pour dénonciations calomnieuses et avons demandé les images de vidéosurveillance, explique la jeune maman. J’ai supplié le bar pour qu’ils en diffusent les extraits sur les réseaux sociaux et montrent que nous ne sommes pas les monstres que ces jeunes filles décrivent.

Les vidéos de surveillance vont-elles être rendues publiques ? Il semble bien qu’elles soient le dernier élément qui puisse révéler ce qu’il s’est vraiment passé ce fameux soir d’Halloween…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,