Chronique Tv Réalité : Les productions complices des violences

Chronique Tv Réalité : Les productions complices des violences

La violence est de plus en plus présente dans les programmes de télé réalité. Quelle soit physique ou psychologique, les choses prennent une tournure dangereuse. Alors que les productions ont de plus en plus de mal à caster des profils faibles et dociles, elles s’arrangent pour les asservir pendant les programmes. Alcool, pressurisation et désorientation, tous les moyens sont bons pour leur faire péter les plombs.

Il n’y a pas de fumée sans feu dit l’adage. Comme dans la vraie vie, pour que les candidats de télé réalité en viennent à être violents, il faut les pousser dans leurs retranchements. Et ça, les productions de télé réalité savent très, très bien le faire. Je vais prendre l’exemple de Secret Story car c’est l’émission de télé réalité la plus regardée du moment. L’alcool est la cause numéro un des plus grosses disputes.

N’avez-vous jamais remarqué que les verres sont de couleurs et opaques ? Endemol a trouvé cette parade pour que les téléspectateurs ne s’aperçoivent pas qu’il y a de l’alcool dans leur gobelet. Car oui, les habitants de la maison des secrets ne font que boire. La production les poussent dans ce sens et leur organise des soirées où le champagne coule à flots. De plus, ils n’ont pas la notion de l’heure. Dés qu’il fait nuit, la soirée commence et dure jusqu’au petit matin. Les candidats vont se coucher quand le jour se lève et ils sont bien imbibés.

Ce serait moins drôle pour la production d’avoir des candidats sobres et lucides. Une fois qu’ils sont éméchés, ils se livrent à toutes sortes de jeu, acceptent des missions farfelues et s’énervent beaucoup plus facilement. Alia et Coralie ont failli en venir aux mains après un prime. La production n’a pas diffusé ces images car il ne faut pas non plus que les jeunes gens soient dans un état d’ébriété trop avancé pour les montrer à l’écran.

Et quand ça dérape, on cache la vérité aux téléspectateurs. Quand je vous annonce que la production est complice de violences au sein des programmes de télé réalité, je ne parle pas que de l’alcool. Evidemment que la production s’arrange pour que leurs pions soient dans un état propice au dérapage. Il ne faut juste que cela ne se voit pas trop à l’écran. Lorsque les violences vont trop loin ou que les candidats se blessent, Endemol s’arrange pour que personne ne trouve à redire.

Les candidats sont liés par un contrat. Ils sont payés jusqu’à la fin du jeu même s’ils ne sont plus dans la maison. S’ils veulent donc toucher leur salaire, ils n’ont pas intérêt de la ramener. Nicolas par exemple a été transporté aux urgences dans le plus grand secret. Rémi qui ne devait pas être bien réveillé a donné une séance de sport aux habitants. Nicolas a chuté et s’est ouvert les deux tibias. En sang, il a été transporté par les pompiers aux urgences.

Evidemment, les chargés de production ont fait en sorte qu’on ne reconnaisse pas Nicolas à l’hôpital pour ne pas que la nouvelle s’ébruite. Une fois ses tibias bandés par un médecin, il est rentré, à nouveau, dans la maison des secrets.

Pour passer incognito, Nicolas portait une capuche et des lunettes en arrivant à l’hôpital,

indique un proche de Nicolas à Jadorelespotins.com.

Mais alors pourquoi ne pas nous avoir informé que Nicolas était blessé si la production n’a rien à se reprocher ? Les accidents, malheureusement, ça arrive. Si ce dossier venait à être mis en lumière, les journalistes iraient gratter dans les dossiers puants d’Endemol.

Par exemple, il ne faudrait pas que l’on sache que beaucoup d’habitants refusent des missions, en off, mais qu’ils sont poussés à la faire par la production. Harcelés même ! Certains refusent de se livrer à des missions séduction, surtout quand la personne piégée à une petite amie ou un petit ami en dehors ou à l’intérieur de la maison. Et c’est là que les choses s’enveniment. Souvenez-vous du pétage de plombs d’Emilie lorsqu’elle a aperçu Rémi en train de masser sa pire ennemie Coralie. Ce n’était pas un hasard si le marseillais est monté à califourchon sur la belge. On lui a demandé de le faire. Cette dispute aurait pu aller très loin car Emilie était vraiment hors d’elle.

Qui dit violence, dit aussi violence psychologique. Elle peut se traduire par un engraissement des candidats. Chaque semaine, ils établissent une liste de courses. Dedans, on leur rajoute des gâteaux, des bonbons, des friandises en tout genre. Ils grossissent à vue d’oeil. Il suffit de regarder Coralie qui a gonflé au fil des semaines. Aurélie Van Daelen, Julie Ricci et Amélie Neten avait aussi grossi plus que de raison. N’ayant pas de montre, les habitants n’arrivent pas à se repérer dans le temps et mangent donc toute la journée.

Mais dites-moi, quel est l’utilité de priver les candidats d’heure ? Machiavélique comme système. Un candidat désorienté, sera un candidat facile à manipuler. C’est tout pour le moment…

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :