Elizabeth II : Un trafic incroyable se déroulait sous ses yeux à Buckingham Palace ! C’est le choc dans royaume

Elizabeth II : Un trafic incroyable se déroulait sous ses yeux à Buckingham Palace ! C’est le choc dans royaume
Voir le diaporama
1 Photos
Elizabeth II : un trafic se déroulait sous ses yeux à Buckingham Palace
Elizabeth II : Un trafic incroyable se déroulait sous ses yeux à Buckingham Palace ! C’est le choc dans royaume
Elizabeth II : un trafic se déroulait sous ses yeux à Buckingham Palace

Drôle de nouvelle dans les allées du palais royal. Un garde du corps d'Elizabeth II a été arrêté pour possession de drogue. Il avait une quantité importante de drogue sur lui au moment des faits.

Les temps sont durs pour la famille royale britannique. Si Elizabeth II a déjà été contrainte de s’adapter au Megxit il y a quelques mois, ce sont plutôt les polémiques en tout genre qui commencent à s’accumuler de façon pesante autour de la famille royale. La dernière en date ? Un véritable trafic de cocaïne, directement sous les ors du palais.

Elizabeth II : un trafic se déroulait sous ses yeux à Buckingham Palace

Un garde du corps d’Elizabeth II impliqué

Selon les informations du Daily Mail, les faits se sont déroulés le 28 juillet dernier. Un homme, qui travaille comme garde du corps d’Elizabeth II, a été arrêté et relevé de ses fonctions officielles. Il était alors en possession de cocaïne. La poudre blanche a été découverte dans une salle de bains du palais de St James, là où il était en service. Le garde du corps de la reine avait en sa possession, neuf sacs de cocaïne et de kétamine. Les forces de l’ordre ont tout fouillé : sa chambre, ses affaires et même sa voiture. Depuis, un porte-parole de l’armée a confirmé les faits, refusant toutefois de donner plus de détails.

Nous pouvons confirmer qu’un soldat des Coldstream Guards a été arrêté par la police militaire royale pour un délit présumé lié à la drogue. Il serait inapproprié de faire d’autres commentaires.

L’homme appartenait donc au plus ancien régiment en service continu de l’armée britannique, il s’agit de soldats d’élites. Si Elizabeth II vend désormais de l’alcool pour générer des revenus, les stupéfiants ne rencontrent pas un écho aussi favorable auprès de la couronne britannique.

Dernièrement, c’est surtout le prince Andrew qui provoque des maux de crâne à Buckingham Palace. On a récemment appris que le fils de la reine d’Angleterre avait ainsi laissé s’asseoir deux personnalités sulfureuses sur le trône. Surtout, il pourrait bien être finalement obligé de témoigner dans l’affaire Epstein. En effet, il est directement accusé par une victime du milliardaire, Virginia Roberts Giuffre, qui a déjà témoigné contre lui sur Netflix. Récemment aussi, une interview accordée par Donald Trump en 2015 a refait surface. Celui qui n’était pas encore président des Etats-Unis associait alors directement le prince Andrew et Jeffrey Epstein en évoquant l’île St James, là où se seraient déroulés certaines agressions sexuelles.

Cette île était vraiment un endroit malsain, ça ne fait aucun doute, demandez au prince Andrew, il vous le dira. C’était un endroit très malsain.

Si le prince Andrew a reconnu s’y être rendu une fois, un ancien employé de l’île a affirmé l’avoir vu à plusieurs reprises. De quoi donner des sueurs froides du côté de Buckingham Palace.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :