Elizabeth II contrainte d’abdiquer ? La rumeur enfle

Elizabeth II contrainte d’abdiquer ? La rumeur enfle
Dans un entretien accordé au "Telegraph" et dévoilé le 12 juin 2020 par le site "Mirror", le biographe Andrew Morton affirme que la reine Elizabeth II pourrait être contrainte d'abdiquer dans très peu de temps.

La reine Elizabeth II est dans une mauvaise posture d’après Andrew Morton, un biographe expert en royautés. C’est d’ailleurs au cours d’un entretien accordé au Telegraph que celui-ci a fait quelques révélations alarmantes sur l’avenir de la reine.

Depuis le début de l’épidémie, la reine d’Angleterre a quitté le palais de Buckingham pour se confiner au château de Windsor avec son mari, le prince Philip, qui vient de fêter ses 99 ans.

Pas question pour le couple royal d’avoir des contacts avec le monde extérieur pour le moment. D’ailleurs, la reine délègue beaucoup à son fils, le prince Charles et son petit-fils le prince William désormais. Mais pour combien de temps encore ?

D’après le biographe Andrew Morton, la reine pourrait ne jamais retrouver ses fonctions royales. En cause ? L’épidémie du Covid-19 qui pourrait être mortelle pour le couple. Ainsi, au lieu d’abdiquer pour ses 95 ans comme elle l’avait confié par le passé, la reine pourrait être contrainte de rendre sa couronne plus vite que prévu.

« Charles tout près du trône »

Comme l’explique Andrew Morton au cours de son entretien accordé au Telegraph et relayé par le site Mirror :

Commencer à rencontrer des gens régulièrement serait bien trop risqué pour la reine. (…) Si elle attrape le microbe, cela pourrait être fatal et pourrait aussi mettre le prince Philip en danger. C’est terriblement triste mais je ne vois pas comment la reine pourrait reprendre son travail. Le virus du Covid-19 ne va pas partir de sitôt et sera encore avec nous pendant des mois, si ce n’est des années. (…) Le coronavirus a placé Charles tout près du trône.

Mais certaines rumeurs affirment également que le prince Charles ne souhaite pas assumer la fonction de roi, et dans ce cas, la couronne pourrait revenir à son fils William. Néanmoins, selon une journaliste du Telegraph, le fils de la reine Elizabeth II ne devrait pas renoncer au trône, une abdication serait en effet mal vue par ce pays fidèle aux traditions.

Affaire à suivre…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :