Le prince Charles : Pourquoi il ne renoncera pas au trône

Le prince Charles : Pourquoi il ne renoncera pas au trône
Selon une journaliste du Telegraph, le prince Charles ne pourra pas abdiquer en faveur de son fils aîné, le prince William. Explications...

Le 6 juin dernier, Anne-Elisabeth Moutet expliquait, sur le plateau de C Dans L’air, qu’il n’était pas question que le prince Charles abdique en faveur du prince William, même si la plupart des Britanniques n’y trouverait rien à redire.

De nombreux Britanniques seraient, en effet, favorables à l’abdication du Prince Charles, enchantés de voir son fils aîné, le prince William, succéder directement à Elizabeth II. Ce qui n’est pas près d’arriver selon Anne-Elisabeth Moutet, journaliste au Telegraph. Présente sur le plateau de C Dans L’air le 6 juin dernier, la correspondante a assuré :

Le pauvre Charles, même si son côté écologique a souvent été critiqué, il est plutôt apprécié. Mais il est moins populaire que le prince William et son épouse, mais pas d’abdication dans la famille. Pas d’abdication !

Maintenir la tradition

Si bon nombre d’Anglais estiment que les Cambridge feraient d’excellents successeurs à Elizabeth II, il n’est pas envisageable que le duc de Cornouailles renonce au trône. La journaliste a ajouté :

C’est à cause de celle (abdication) d’Édouard VIII en 1937, qui était jugée inacceptable. Il ne faut pas casser la tradition en Angleterre. (…) Une abdication serait dangereuse pour la famille royale à l’heure où il n’y a jamais eu autant de républicains dans le pays.

D’autres monarchies européennes sont cependant moins rigides quant à la passation de pouvoir. En 2013, Albert II, le roi des Belges, avait annoncé son abdication en faveur de son fils Philippe. Un an après, c’est l’ancien roi d’Espagne Juan Carlos Ier qui rendait sa couronne pour la confier à son fils Felipe VI.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,