Charlène de Monaco le crâne rasé : « Le geste furieux d’une femme blessée »

Charlène de Monaco le crâne rasé : « Le geste furieux d’une femme blessée »
Au mois de décembre dernier, Charlène de Monaco affichait une coupe punk qui avait été très commentée... Une coupe qui pourrait cacher en réalité une profonde blessure...

Charlène De Monaco, une femme blessée ? La femme du prince Albert II est bien malgré elle au coeur de toutes les rumeurs. En cause : sa longue convalescence à des milliers de kilomètres du Rocher. Cela fait plusieurs mois que la princesse Charlène se trouve en Afrique du Sud. Officiellement, une infection de la sphère ORL, qui a déjà nécessité plusieurs interventions, l’empêche de prendre l’avion et de retrouver sa petite famille. Mais force est de constater que cette explication est loin de convaincre.

Charlène de Monaco : Une opération esthétique ratée à l'origine de son départ en Afrique du Sud ?
Charlène de Monaco et le prince Albert II @Paris Match

En effet, le magazine Paris Match revient dans son dernier numéro, en vente dans les kiosques depuis ce jeudi 29 juillet 2021, sur les rumeurs qui entourent cette longue absence. Alors que certains avancent que le prince Albert II et son épouse seraient au bord du divorce, Stéphane Bern révèle dans les colonnes de l’hebdomadaire :

Dans l’entourage de Charlène, d’autres murmurent que si elle s’éloigne, c’est à cause des sempiternelles rumeurs d’infidélité d’Albert.

En effet, comme le rapportait récemment le magazine Voici, Charlène de Monaco aurait été en colère en découvrant qu’une Brésilienne affirmait que le prince Albert II était le père de sa fille âgée de 16 ans. Une colère qui se serait manifestée physiquement, comme le révèle Stéphane Bern :

Sa dernière transformation capillaire, mèche longue d’un côté, crâne rasé de l’autre, serait, selon certains, le geste furieux d’une femme blessée.

Une coupe de cheveux qui avait fait jaser

On se souvient de cette fameuse coupe de cheveux qui avait fait couler beaucoup d’encre. Eh oui, les Monégasques étaient loin de l’approuver. Des critiques dont Charlène de Monaco ne semblait pas se soucier. Elle confiait à l’époque à nos confrères de Point de vue :

Les remarques « mais enfin, que fait elle ? », « mais enfin, ce n’est pas royal », je ne les connais que trop bien. Et je n’ai rien à leur répondre, sinon que nous sommes en 2021, et qu’en ces temps si troublés, si difficiles, d’autres sujets beaucoup plus importants méritent notre attention.

Et d’ajouter :

Ce qui compte, c’est que Jacques et Gabriella adorent voir leur maman avec sa nouvelle tête. Et que, une fois le premier effet de surprise passé, le prince la comprenne et l’aime lui aussi.

Mais qu’en est-il du prince Albert II ? L’a-t-il comprise lui aussi ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :