Oscar Pistorius : A peine sorti de prison, l’athlète s’affiche sur les réseaux sociaux

Oscar Pistorius : A peine sorti de prison, l’athlète s’affiche sur les réseaux sociaux

Quelques jours après sa libération, Oscar Pistorius fait déjà parler de lui. Pas peu fière de retrouver ses amis et sa liberté, l’athlète sud-africain s’est affiché sur les réseaux sociaux… Un selfie qui a provoqué un véritable tollé.

C’est ce qu’on appelle un bad buzz. Condamné à cinq ans de prison pour le meurtre de sa compagne, le mannequin, Reeva Steenkamp, Oscar Pistorius a finalement été libéré après un an d’emprisonnement. De retour à son domicile où il a été placé en liberté surveillée, l’athlète sud-africain fait déjà parler de lui.

Alors qu’il dînait récemment avec l’un de ses amis, le rugbyman Brett Sharman, le champion paralympique n’a pas hésité à immortaliser ces retrouvailles. En effet, Oscar Pistorius et Brett Sharman ont pris un selfie ensemble, que le rugbyman a posté sur les réseaux sociaux. Sur ce cliché, repéré par nos confrères de Paris Match avant qu’il ne soit supprimé, on peut y voir un Oscar Pistorius amaigri, avec une barbe naissante.

Malheureusement pour les deux hommes, ce selfie, qui a été posté sur le compte Instagram de Brett Sharman, leur a valu de s’attirer les foudres des internautes qui ont été choqués de voir Oscar Pistorius s’afficher ainsi sur les réseaux sociaux quelques jours après sa libérations. Conscient de son erreur, Brett Sharman a admis que :

C’était stupide.

C’est sûr, Oscar Pistorius ce serait passé d’une telle publicité. Suite à sa libération, le parquet a fait appel de cette décision. Alors que la cour d’appel doit rendre son jugement à la fin du mois de novembre, l’avocat de l’athlète a affirmé une nouvelle fois que ce dernier avait tiré sur sa compagne, alors que celle-ci était aux toilettes, par erreur.

Le sportif a expliqué avoir pris la jeune femme pour un cambrioleur. Si la cour d’appel estime qu’Oscar Pistorius avait bel et bien l’intention de tuer le mannequin, celui-ci retournerait en prison.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :