Laeticia Hallyday obligée de réduire son train de vie : « Je vais devoir rembourser le fisc ! »

Laeticia Hallyday obligée de réduire son train de vie : « Je vais devoir rembourser le fisc ! »
Voir le diaporama
1 Photos
Laeticia & Pascal Balland
Laeticia Hallyday obligée de réduire son train de vie : « Je vais devoir rembourser le fisc ! »
Laeticia & Pascal Balland

Laeticia & Pascal Balland

Laeticia Hallyday se confie dans les colonnes de Paris Match. Un long entretien au cours duquel elle n'hésite pas à évoquer l'héritage de Johnny... ou encore la dette fiscale qu'elle va devoir régler.

Laeticia Hallyday, l’Amour en héritage

Depuis la mort de Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday se fait discrète. La veuve du rockeur ne s’est confiée dans la presse qu’à de rares occasions. De retour en France, elle a accepté de se livrer à nos confrères de Paris Match. Ainsi, elle n’a pas hésité à évoquer un sujet sensible : l’héritage de Johnny Hallyday.

Après un long bras de fer, la maman de Jade et Joy a fini par trouver un accord avec Laura Smet…. Un accord qui ne comprend pas la dette fiscale que doit payer la veuve du chanteur. En effet, nos confrères de Capital révélaient récemment que Laeticia Hallyday  allait devoir régler au Fisc une dette colossale estimée à 13 millions d’euros.

« Sur les chiffres, il y a eu énormément de fantasmes »

Autant dire que la facture est particulièrement salée… D’ailleurs, la veuve du rockeur l’avoue, elle va devoir revoir son train de vie.

Et d’expliquer :

Nos finances reposaient sur les avances des tournées et les ventes d’albums. Et je vais devoir rembourser la dette fiscale. C’est mon devoir, je l’accepte.

Laeticia Hallyday précise au passage :

Sur les chiffres, il y a eu énormément de fantasmes. La réalité, c’est qu’il y a du patrimoine, peu de trésorerie et beaucoup de dettes.

Mais la chérie de Pascal Balland n’en précisera pas davantage.

Laeticia & Pascal Balland
Laeticia & Pascal Balland @Paris Match

D’où vient la dette fiscale de Laeticia Hallyday ?

C’est au mois de mars dernier que la cour d’appel de Versailles l’a condamnée à payer cette énorme dette… qui remonte à 2009. A l’époque, Johnny Hallyday se serait arrangé pour ne pas payer d’impôts pour sa tournée Tour 66 : M’arrêter là avec vous. Une décision que la justice n’a pas entendue de cette oreille… Non, cela a donné lieu à un bras de fer qui s’est poursuivi après la mort du rockeur.

« Ca a été difficile de lâcher »

Aujourd’hui, Laeticia Hallyday semble vouloir faire table rase du passé, mais aussi, et surtout, retrouver la paix. Ainsi, le 3 juillet dernier, son avocat révélait :

Un accord définitif a ainsi été trouvé avec Laura Smet, qui a saisi la main tendue par Laeticia Hallyday. Laeticia espère un retour à la vie généreuse et apaisée que son mari avait souhaitée pour elle et ses enfants et réitère son souhait que l’accord proposé s’étende prochainement à David Hallyday.

View this post on Instagram

Voilà bientôt deux années que mon monde s’est arrêté de tourner. Deux années de douleurs si profondes, deux années sans mon homme, plongée dans un deuil si difficile. Aujourd’hui, lorsque je vois grandir nos filles, je sens la nécessité et l’espoir indéniable d’un lendemain de paix paisible et serein, un lendemain digne de notre histoire, à la hauteur de nos rêves partagés. Nombreux sont ceux qui m’ont tenue responsable des dernières volontés de mon mari. Il est temps aujourd’hui d’éclaircir et d’apaiser, dans un dialogue constructif et serein, les incompréhensions et les querelles qui ont maintenant trop duré. Je choisis la paix. C’est avec cette volonté que j’ai donné, dès aujourd’hui, instructions à mes conseils pour toutes les démarches procédurales à suivre. Laeticia

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday) on

Laeticia Hallyday l’avoue, « ça a été difficile de lâcher ». En effet, la veuve du rockeur confie à Paris Match :

Johnny et moi nous sommes fait des promesses que je ne pouvais pas renier. J’ai pensé que ses dernières volontés étaient mal comprises ; j’ai cru, sans doute à tort, qu’il suffirait de les expliquer. Johnny aimait ses enfants, tous les quatre. Différemment, mais il les aimait.

« On se serait serrés dans nos bras et on aurait avancé »

Mais elle a fini par écouter les conseils de son père, André Boudou. Ainsi, elle s’est entourée d’une nouvelle équipe d’avocats, qui est finalement parvenue à mettre fin à cette guerre de succession. Un soulagement pour Laeticia Hallyday, qui aurait toutefois souhaité que les choses se passent différemment :

Il a fallu renouer le dialogue. Je me réjouis qu’on y soit enfin arrivés. Des histoires d’héritage, il y en a dans toutes les familles, sauf que, pour nous, tout s’est joué sur la place publique (…) Si on avait pu se mettre autour d’une table, avec de l’empathie et de la compassion, je suis sûre qu’on aurait pu régler le problème bien plus tôt.

Et de conclure :

On se serait serrés dans nos bras et on aurait avancé. Maintenant, j’espère qu’on va le faire.

Après les tensions, Laeticia Hallyday semble aujourd’hui tendre la main à Laura Smet et David Hallyday. D’ailleurs, elle l’assure, les aînés de Johnny Hallyday sont les bienvenus à Marne-la-Coquette, mais aussi à Saint-Barth.

Reste à savoir maintenant s’ils accepteront l’invitation.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :