Brahim Zaibat condamné à payer 1 euro à Jean-Marie Le Pen

×

La justice a ordonné à Brahim Zaibat de retirer le selfie avec Jean-Marie Le Pen et à lui verser un euro.

Le 12 décembre dernier, le matin du second tour des élections régionales, Brahim Zaibat publiait sur les réseaux sociaux un selfie, sur lequel l’ex-fondateur du Front National faisait une sieste dans un avion, la bouche légèrement ouverte.

La photo était accompagnée du commentaire :

Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle!!!

https://twitter.com/BZaibat/status/675704518663905280?ref_src=twsrc%5Etfw

Jean-Marie Le Pen n’ayant pas du tout apprécié la boutade décidait de porter plainte pour atteinte à la vie privée et au droit à l’image, réclamant le retrait de la photo, 50 000 euros de dédommagement, ainsi que des excuses.

Le tribunal a rendu son verdict hier, 10 février 2016 :

S’il présente un caractère humoristique et a été utilisé par le demandeur pour faire passer un message politique, (…) ce cliché n’en constitue pas moins une atteinte au droit exclusif dont M. Le Pen dispose sur son image.

Le juge a révélé toutefois que le cliché, qui surprend Jean-Marie Le Pen « dans un moment d’intimité », n’est « ni dégradant ni malveillant », contrairement à ce que celui-ci soutient.

L’ex de Madonna devra ainsi payer un euro symbolique à Jean-Marie Le Pen et retirer la photo dans les 48 heures, sous astreinte de 1 000 euros par jour de retard. Il lui est également interdit de la publier à nouveau, sous astreinte de 1 000 euros par infraction constatée. Enfin, il devra lui verser 3 000 euros pour les frais de justice.

Brahim Zaibat a fait appel de cette décision, a indiqué son avocat, Me Vincent Tolédano.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :