Un arbre, qui est censé être le plus vieil arbre en Europe, passe par un phénomène inhabituel qui n'a pas encore d’explication. Un if, espèce à laquelle appartient l’arbre, subi un changement de sexe.

L'arbre, qui pendant longtemps a été considéré comme « masculin », a commencé à donner des fruits, une caractéristique propre aux arbres « féminins ».

Selon le Daily News, Max Coleman, botaniste et chercheur au jardin botanique royal d'Edimbourg, a été le premier à s’apercevoir que le fameux if de Fortingall produisait des fruits. Le botaniste a insisté sur le fait que ce processus est un événement rare, plutôt inhabituel et que les experts ne sont encore en mesure de tout comprendre.

L'if de Fortingall , est âgé d’environ 5 000 ans et s'enracine dans la cour d'une église à Perthshire, en Écosse. Depuis le XVIIIe siècle, cet arbre écossais est étudié, mais son âge n’est qu’une estimation, car le bois du tronc est beaucoup trop abîmé. Toutefois, selon le Globe, une tentative de trouver le bon âge se réalise a travers des mesures, afin de comparer la taille actuelle, à la taille d’il y a plusieurs siècles. Les résultats de cette analyse ne sont pas encore connues.

L’espèce a été cataloguée comme «masculin» car l’arbre produisait du pollen qui aidait à fertiliser les autres arbres. Les fruits, des petites baies rouges, ont commencé à apparaître récemment dans son feuillage, une caractéristique des arbres de sexe féminin. C’est ainsi qu’est né la spéculation que l'if, ou au moins une petite partie de l'arbre, serait en train de changer de sexe.

Max Coleman insiste sur l'aspect sain de l'arbre, malgré son âge avancé, présentant deux possibilités pour son changement de sexe sporadiques : ou un stress environnemental ou un changement dans l'équilibre de ses hormones.

Si ça existe dans la nature, pourquoi ne pas le tolérer chez les humains ?