Kim Glow devient (encore) la risée du web après ses confidences sur le confinement

Kim Glow devient (encore) la risée du web après ses confidences sur le confinement
Kim Glow s'est encore fait remarquer sur les réseaux sociaux. En effet, ses propos sur le confinement ne sont pas passés inaperçus. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont amusé la toile !

Kim Glow fait encore parler d’elle. La célèbre candidate de télé-réalité est connue pour ses sorties polémiques. Et force est de constater que la jolie brune est devenue une fois de plus un sujet très commenté sur Twitter.

Quand Kim Glow annonce un nouveau confinement

Alors que les chiffres face à la crise sanitaire sont de plus en plus inquiétants, Kim Glow a pris la parole sur Instagram. Elle a ainsi révélé à ses fans que la France serait reconfinée à partir du 28 octobre prochain. Les sources de cette information ? L’ancienne candidate des Marseillais confie qu’un ami CRS lui a fait cette confidence.

Il n’en fallait pas plus pour faire réagir la toile. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les internautes s’en sont donné à coeur joie.

Kim Glow enchaîne les polémiques

Vous l’aurez compris, les internautes sont loin de prendre au sérieux les propos de Kim Glow. Il faut dire que la jeune femme est réputée pour ses déclarations controversées. Depuis le début de la pandémie, elle a enchaîné les polémiques. Coincée en Tunisie, où elle passait quelques jours de vacances, elle n’avait pas hésité à interpeller Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux. Et pour cause : elle souhaitait être rapatriée à bord d’un avion militaire afin de fuir à « cette dictature ».

Des déclarations qui avaient fait jaser… et lui avaient valu d’être la risée du net. Loin de calmer ses détracteurs, Kim Glow s’en était alors pris à ceux qui ont une « petite vie de merde à travailler pour un SMIC« . Des propos qui, là encore, avaient fait couler beaucoup d’encre.

Loin de s’arrêter là, Kim Glow avait dérapé une nouvelle fois quelques semaines plus tard. A l’époque, elle avait affirmé, sur les réseaux sociaux, que le coronavirus avait été créé « pour que les plus faibles ils crèvent ». Sûre d’elle et de sa théorie du complot, elle était même allée jusqu’à dresser un parallèle… avec les camps de concentration.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :