Prince Andrew accusé d’agression sexuelle : Son dernier stratagème avant son procès

Prince Andrew accusé d’agression sexuelle : Son dernier stratagème avant son procès
L'équipe juridique du Prince Andrew aurait demandé la suspension d'un procès en attente de savoir où réside la plaignante Virginia Giuffre. Ainsi, les avocats tentent de savoir si le tribunal de Manhattan était compétent pour entendre la plainte de la victime présumée.

Avant la prochaine audience fixée au 4 janvier, le Prince Andrew tente le tout pour le tout pour éviter tout procès. Depuis les révélations sur l’affaire Jeffrey Epstein, le fils de la reine d’Angleterre est dans le viseur de la justice américaine. Et pour cause, l’une des victimes, Virginia Giuffre, l’a accusé de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle avait 17 ans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Duke of York (@hrhthedukeofyork)

La dernière tentative du Prince Andrew

En août 2021, Virginia Giuffre portait plainte contre le duc de York devant le tribunal de Manhattan. Des photos et vidéos attestent que la militante et le fils de la reine Elizabeth II se connaissaient. Pour se défendre, son équipe juridique n’a pas hésité à dévoiler le “passé de sex kitten” de la victime.

Virginia Giuffre @ YouTube/Gettty Images
Virginia Giuffre @ YouTube/Gettty Images

Mais, à quelques jours d’une nouvelle audience, les avocats du Prince Andrew ont assuré que le tribunal n’était pas compétent pour entendre la plainte de la présumée victime. Selon eux, la femme âgée de 38 ans vivrait en Australie.

Dans une nouvelle requête judiciaire, l’équipe du fils de la reine demande la suspension du procès. Un juge devra déterminer si le tribunal américain est compétent pour intenter une poursuite.

“Les liens de Mme Giuffre avec le Colorado sont très limités”

Les avocats du Prince Andrew demandent que la plaignante se soumette à une déposition “par liaison vidéo de deux heures pour témoigner de son lieu de résidence” officiel. Déclarée citoyenne de l’État du Colorado, Virginia Giuffre vivrait à Perth, en Australie, avec son mari et leurs enfants.

« En réalité, les liens de Mme Giuffre avec le Colorado sont très limités. Elle n’y a pas vécu depuis au moins 2019, environ deux ans avant qu’elle ne dépose plainte », précisent les avocats du prince Andrew.

Et de préciser :

Avant de déposer cette action, mais bien après son retour en Australie, Mme Giuffre s’est inscrite pour voter pour la première fois dans le Colorado en utilisant l’adresse personnelle de sa mère, le moment de l’inscription sur les listes électorales de Mme Giuffre est suspect et semble être une décision calculée.

Un énième rebondissement dans l’affaire du Prince Andrew avant une nouvelle audience fixée au 4 janvier.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :