Meghan Markle : son père au plus mal ? « Je peux mourir demain »

Meghan Markle : son père au plus mal ? « Je peux mourir demain »
Voir le diaporama
2 Photos
meghan-markle-son-pere-au-plus-mal-je-peux-mourir-demain
Meghan Markle : son père au plus mal ? « Je peux mourir demain »
meghan-markle-son-pere-au-plus-mal-je-peux-mourir-demain

Meghan Markle et son père @Bestimage

meghan-markle-son-pere-au-plus-mal-je-peux-mourir-demain
Meghan Markle : son père au plus mal ? « Je peux mourir demain »
meghan-markle-son-pere-au-plus-mal-je-peux-mourir-demain

Mariage Prince Harry et Meghan Markle @Instagram

Alors que Meghan Markle retrouvera bientôt son père, Thomas Markle, devant les tribunaux, ce dernier a pris une nouvelle fois la parole. Aujourd'hui, il ne souhaite qu'une chose : en finir au plus vite avec cette affaire.

Buckingham Palace n’est plus qu’un lointain souvenir pour le prince Harry et Meghan Markle. En effet, les deux tourtereaux ont décidé de renoncer à leurs fonctions officielles avec la famille royale afin de s’installer en Californie. Mais les jeunes parents vont bientôt devoir retourner en Grande-Bretagne. Et pour cause : l’ancienne comédienne est attendue devant les tribunaux.

Un procès qui fait déjà couler beaucoup d’encre

En effet, le procès opposant Meghan Markle au Daily Mail va s’ouvrir très prochainement. Pour rappel, la femme du prince Harry avait attaqué le célèbre journal britannique suite aux révélations du quotidien, qui n’avait pas hésité à dévoiler une de ses lettres destinée à son père, Thomas Markle.

Meghan Markle : son père au plus mal ? "Je peux mourir demain"
Meghan Markle et son père @Bestimage

Mais, visiblement, Meghan Markle ne semble pas être pressée de regagner Londres. En effet, l’ancienne comédienne a demandé à ce que ce procès soit ajourné, et ce, pour « une raison confidentielle« . Une requête qui a agacé son père, qui doit témoigner pour le quotidien. En effet, celui-ci aimerait que toute cette histoire se termine au plus vite, comme il l’a expliqué via un communiqué transmis à Elizabeth Hartley, directrice juridique d’Associated Newspapers. Des propos relayés par le Daily Mail.

Thomas Markle pressé d’en finir

Ainsi, Thomas Markle a confié que toute cette affaire le rendait très anxieux, ce qui n’est pas sans conséquence sur son état de santé, déjà fragile. En effet, le père de Meghan Markle rappelle :

J’ai 76 ans et en raison de ma maladie cardiaque et de ma chirurgie, je prends des anticoagulants qui ont eu un effet sur ma respiration.

Thomas Markle avait été opéré du coeur quelques jours avant le mariage de Meghan Markle et du prince Harry. Une intervention qui l’avait empêché de se rendre au mariage de sa fille… ce qu’elle ne lui avait pas pardonné, comme elle le confiait dans cette lettre qui est aujourd’hui source de conflits.

Meghan Markle : son père au plus mal ? "Je peux mourir demain"
Mariage Prince Harry et Meghan Markle @Instagram

Thomas Markle évoque ses ennuis de santé

Loin d’être au meilleur de sa forme, Thomas Markle poursuit :

Je suis incapable de marcher loin ou de monter des escaliers. Je ne peux pas faire plus de 30 ou 40 pas sans être essoufflé et avoir besoin de ralentir jusqu’à ce que j’aie repris mon souffle. J’ai eu un rhume pendant 3 à 4 ans, ce qui est lié à mes problèmes cardiaques et pulmonaires. Je suis cliniquement obèse et j’ai pris plus de poids au cours des derniers mois car je n’ai pas pu quitter ma maison pour faire de l’exercice. Je suis pré-diabétique.

Inquiet, Thomas Markle conclut :

Aucun de mes parents masculins n’a jamais vécu au-delà de 80 ans. Je suis réaliste et je pourrais mourir demain. Le plus tôt cette affaire se déroulera, mieux ce sera.

Meghan Markle prête à enterrer la hache de guerre ?

Meghan Markle sera-t-elle sensible au message de son père ? Rien n’est mois sûr. La jeune maman n’a pas parlé à son père depuis son mariage avec le prince Harry. Et force est de constater qu’elle ne semble pas vouloir remédier à cette situation. En effet, de retour aux Etats-Unis, la femme du prince Harry n’a toujours revu son père.

Les retrouvailles auront-elles lieu au mois de janvier prochain, devant les tribunaux ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :