Donald Trump critique sévèrement Meghan Markle : « Harry a été horriblement manipulé »

Donald Trump critique sévèrement Meghan Markle : « Harry a été horriblement manipulé »
Dans un entretien accordé à GB News, Donald Trump n'a pas épargné Meghan Markle, qu'il a accusé de manipuler le prince Harry et de "manquer de respect à la reine".

Donald Trump était en pleine forme durant sa récente interview accordée à GB News. Notamment lorsqu’il a dû évoquer Meghan Markle, qu’il ne porte pas dans son cœur. L’épouse du prince Harry a en effet été rhabillée pour l’hiver par l’ancien président des États-Unis.

Meghan Markle
Meghan Markle @ GettyImages

Ce dernier affirme que Meghan Markle « manque de respect à la reine« , en plus de « manipuler horriblement » le prince Harry, comme l’a rapporté le Daily Mail. Visiblement soucieux des préoccupations d’Elizabeth II, Donald Trump a ajouté que les actions du couple rebelle ont « blessé » la monarque de 95 ans.

« Le prince Harry a été utilisé »

Durant son échange avec Nigel Farage, l’ancien chef de l’UKIP (Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni), le mari de Melania Trump n’a pas mâché ses mots en évoquant l’actrice américaine à la retraite. Et d’expliquer qu’il n’était pas « fan » de sa compatriote qui, selon lui, a utilisé le prince Harry pour accéder à la gloire internationale :

Je ne l’ai jamais été et ce, dès le premier jour. Je pense qu’Harry a été horriblement manipulé et qu’un jour il le regrettera. Cela a détérioré sa relation avec sa famille et cela fait mal à la reine.

Donald Trump a ajouté, en encensant Elizabeth II :

Elle a été très irrespectueuse envers la reine, qui est une si grande femme, une si grande personne, un personnage historique.

Donald Trump, Elizabeth II et Melania Trump
Donald Trump, Elizabeth II et Melania Trump @ Chris Jackson/Pool via AP

Lors de sa visite diplomatique au Royaume-Uni en 2018, les Sussex avaient tout mis en œuvre pour éviter de rencontrer le 45ème président des États-Unis. Un affront qu’il n’a visiblement toujours pas digéré.

Nigel Farage lui alors demandé ce qu’il pensait d’une des initiatives de Meghan Markle. Celle-ci avait fait parvenir une lettre aux membres du Congrès américain pour la mise en place du congé paternité. Un courrier qu’elle avait signé de son titre de duchesse de Sussex. Contrairement au certificat de naissance de sa fille, sur lequel ses titres princiers ne sont pas mentionnés.

Elle essaie de faire des choses que je considère très inappropriées.

A réagi Donald Trump, qui a ensuite déclaré qu’il avait beaucoup d’affection pour la reine d’Angleterre. Et d’indiquer qu’il avait été élevé dans le respect de la monarchie, car sa mère était d’origine écossaise.

Donald Trump de retour en politique ?

Lors des dernières élections présidentielles américaines, le milliardaire a eu beaucoup de mal à accepter sa défaite. Ce qui a entraîné des manifestations dans tout le pays et l’invasion du Capitole par des centaines de ses partisans le 6 janvier 2021. Après avoir vivement contesté les résultats, Donald Trump s’est finalement résigné à quitter la Maison Blanche, sans daigner assister à la traditionnelle prestation de serment de son successeur.

Donald Trump
Donald Trump @ James Devaney/GC Images

Mais le septuagénaire n’a pas dit son dernier mot. À 75 ans, le père d’Ivanka Trump a bien l’intention de récupérer son poste de chef d’État qui, d’après lui, lui a été volé par Joe Biden. Loin de s’avouer vaincu, celui qui a été banni de la plupart des réseaux sociaux envisagerait de se présenter aux prochaines élections présidentielles de 2024. Donald Trump enchaîne déjà les meetings aux quatre coins du pays de l’oncle Sam.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,