Véronique Genest soutient la candidature d’Éric Zemmour à la présidentielle et s’explique

Véronique Genest soutient la candidature d’Éric Zemmour à la présidentielle et s’explique
Réputée pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, Véronique Genest vient de faire savoir qu'elle donnera sa voix à Eric Zemmour lors des prochaines élections présidentielles.

Véronique Genest est plutôt du genre à faire part de ses positions politiques à qui veut bien l’entendre. Depuis plusieurs mois, l’interprète de Julie Lescault ne se prive pas de donner son avis à propos des décisions prises par Emmanuel Macron et Jean Castex.

Sans langue de bois, elle réagit régulièrement sur les réseaux sociaux en s’adressant directement aux membres du gouvernement. Récemment, elle en a interpellé deux d’entre eux, qu’elle n’a pas hésité à accuser de prendre les Français “pour des cons”.

Véronique Genest
Véronique Genest @ DR

Une prise de parole qui lui a valu bien des critiques, mais que l’actrice de 49 ans assume totalement. D’ailleurs, celle qui a avoué qu’elle était ouvertement islamophobe risque de s’attirer une nouvelle fois les foudres de ses détracteurs.

Véronique Genest soutient Éric Zemmour

Officiellement candidat aux élections présidentielles avec son parti Reconquête, Éric Zemmour n’a toutefois pas encore réuni les 500 signatures nécessaires pour pouvoir se présenter. Mais si certains sont réticents à afficher leur soutien au compagnon de Sarah Knafo, ce n’est pas du tout le cas de Véronique Genest. Très inquiète quant à l’avenir du pays, la comédienne a prévu de lui donner sa voix, comme elle l’a indiqué sur son compte Twitter. 

Et d’ajouter qu’elle en avait assez de “toutes les magouilles des hommes qui ont fait de la politique, leur gagne-pain”. Une publication qu’elle a conclue par le hashtag #Zemmour2022, histoire de bien faire comprendre qu’elle avait fait son choix.

Éric Zemmour
Éric Zemmour @ Bertrand Guay/AFP

Un ami de longue date ?

Pour beaucoup, ce ralliement officiel à Éric Zemmour n’est pas vraiment une surprise. En septembre dernier, Véronique Genest confiait déjà à propos de celui dont les sondages le disent en bonne place pour accéder au second tour :

Je le connais depuis tellement longtemps, mais ce n’est pas du tout un ami parce qu’on ne se voit jamais. Je dis Éric parce qu’il m’est familier.

Et d’expliquer qu’elle avait “commencé à le côtoyer dans les émissions quand il était avec Laurent Ruquier”.

Celle qui vient de perdre sa mère a poursuivi :

Il était un des chroniqueurs et je le trouvais plutôt franc, avec une sorte de vérité. Il dit des choses plutôt bien, plutôt vraies.

Voilà un soutien affiché qui pourrait bien rapprocher les deux personnalités.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,