Quand Emmanuel Macron est comparé à un personnage du film « Les Visiteurs »

Quand Emmanuel Macron est comparé à un personnage du film « Les Visiteurs »
C'est une comparaison qui pourrait bien déplaire au chef de l'Etat. Emmanuel Macron n'est pas vraiment à son avantage.

C’est une séquence politique compliquée pour Emmanuel Macron. Si le chef de l’Etat considère qu’il ne s’est pas « senti isolé » pendant la crise, les rumeurs de dissensions au sein du gouvernement ont toutefois été très nombreuses. Mais les attaques viennent désormais de l’extérieur.

Emmanuel Macron comparé à un nobliau

Au cours du week-end, le président de la République a eu un échange plutôt musclé avec un syndicaliste à la sortie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Ce lundi 18 mai 2020, c’est Thierry Amouroux, un porte-parole du syndicat des infirmiers, qui est passé à l’attaque sur Cnews. Pour lui, les propositions pour le secteur hospitalier français sont insuffisantes. Pour montrer son désaccord, il a dressé une comparaison avec un personnage du film Les Visiteurs. 

Le président quand il vient nous voir, c’est Hubert de Montmirail qui jette un os à la Jacquouille. C’est comme ça que l’on ressent les choses.

Au-delà de la métaphore, le syndicaliste a ensuite développé sa critique d’Emmanuel Macron.

On voit bien qu’on est dans de la communication. Toutes les organisations syndicales ont découvert le grand plan annoncé en lisant le journal. Il n’y a pas de volonté d’entamer des négociations réelles. C’est faire une grande opération de communication en rassemblant des gens dans une salle pour leur dire ‘voilà ce qu’on a décidé de bien pour vous’.

A la façon de son collègue pendant le week-end, Thierry Amouroux juge que la médaille n’est pas suffisante et demande plutôt une revalorisation salariale.

Moi, je veux être payé par mon employeur public à hauteur de mes compétences, de mes responsabilités, de mon travail. Je ne veux pas relever de la mendicité. C’est du grand n’importe quoi ! On passe dans la mendicité, le bénévolat, la charité.

Les critiques s’enchaînent pour Emmanuel Macron.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :