Donald Trump : Ses propos polémiques à propos d’Adolf Hitler refont surface

Donald Trump : Ses propos polémiques à propos d’Adolf Hitler refont surface
Ce mercredi 7 juillet, The Guardian vient de révéler des extraits du livre de Michael Blender, "Frankly, We did win this election". L'auteur y a fait des révélations à propos de Donald Trump, qui a reconnu certains bons côtés à Adolf Hitler.

Depuis qu’il est devenu président, et même bien avant, Donald Trump n’en finit pas d’être au cœur des polémiques. Ce qui ne semble pas vraiment déplaire à l’ancien chef d’État, lui qui a bien l’intention de récupérer son poste qu’il estime avoir été volé par Joe Biden.

Donald et Melania Trump : Préparent-ils une fuite en douce de la Maison Blanche ?
@ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP

Alors qu’il prépare activement sa prochaine campagne, les propos de Donald Trump sont scrutés par la presse américaine. Et The Guardian vient de rapporter dans ses colonnes des propos chocs qu’aurait tenus le père d’Ivanka Trump.

« Adolf Hitler a fait beaucoup de bonnes choses »

Michael Bender, journaliste au Wall Street Journal, a fait des révélations à propos de Donald Trump dans son livre Frankly, We did win the election, à paraître le 13 juillet prochain. Il évoque ainsi la tournée européenne de l’ancien président en 2018 pour commémorer les 100 ans de la fin de Première guerre mondiale.

Auprès de son chef de cabinet John Kelly, Donald Trump aurait déclaré :

Adolf Hitler a fait beaucoup de bonnes choses.

John Kelly a confié que cette remarque aurait été formulée lors d’un « cours d’histoire improvisé ». Et d’indiquer qu’il avait été « rappelé au président quels pays étaient de quel côté pendant le conflit mais aussi les points entre la Première guerre mondiale et la Seconde, ainsi que toutes les atrocités commises ».

Outré, le chef de cabinet aurait alors répliqué :

Vous ne pouvez pas dire du bien d’Adolf Hitler. Pas du tout.

Mais comme le rapporte Michael Bender, le mari de Melania Trump « a campé sur ses positions et souligné la reprise économique de l’Allemagne dirigée par le parti nazi dans les années 1930 ».

Donald Trump a par la suite démenti ces propos, bien qu’il n’ait peut-être pas fini d’avoir à s’exprimer à ce sujet.

Donald Trump désinvolte ou inconscient ?

Déjà lors de ce tour d’Europe, Donald Trump avait annulé sa visite dans un cimetière américain près de Paris. Le septuagénaire avait prétexté le mauvais temps pour ne pas avoir à rendre hommage aux soldats de son pays. Car le journal The Atlantic avait livré une toute autre version :

Pourquoi devrais-je aller dans ce cimetière ? C’est rempli de losers.

Aurait balancé Donald Trump, en plus de qualifier de « crétins » les 1541 combattants américains morts durant la la bataille du bois de Belleau.

Voilà donc une conception toute relative du rôle du chef des armées…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :