Lindsay Lohan : découvrez la somme astronomique qu’elle doit rembourser pour un livre jamais écrit

Lindsay Lohan : découvrez la somme astronomique qu’elle doit rembourser pour un livre jamais écrit
Lindsay Lohan vient d'être attaquée en justice par la maison d'édition américaine HarperCollins, qui lui réclame une somme d'argent faramineuse. L'actrice n'a jamais livré son autobiographie, qu'elle s'était engagée à écrire avant mai 2015 et pour laquelle elle avait reçu une grosse avance de 350 000 dollars.

Nouveau déboire pour Lindsay Lohan. Comme l’a rapporté le site TMZ ce samedi 11 septembre, l’actrice de 34 ans est poursuivie en justice par HarperCollins pour n’avoir pas honoré leur contrat.

L’ancienne artiste Disney s’était en effet engagée à écrire son autobiographie et à la leur livrer avant le 15 mai 2015. Pour la motiver à se mettre à l’œuvre, la maison d’édition lui avait versé une confortable avance de 350 000 dollars, correspondant au montant de ses futures royalties. Seulement, à l’heure d’aujourd’hui, HarperCollins attendrait toujours son manuscrit…

La patience a ses limites

On peut également apprendre dans les documents de la plainte, auxquels ont pu avoir accès TMZ, que les dirigeants d’HarperCollins affirment s’être montrés plutôt conciliants avec l’actrice de Lolita Malgré Moi. N’ayant toujours aucune nouvelle de Lindsay Lohan au 15 mai 2015, ils avaient accepter de prolonger le délai jusqu’en mars 2017. Mais une fois cette date passée, la maison d’édition n’avait toujours pas reçu l’ouvrage de l’ex de Samantha Ronson.

En septembre 2018, l’éditeur a informé la star que leur contrat (à un million de dollars, selon plusieurs médias) était bel et bien rompu et l’a priée de bien vouloir rembourser la somme avancée pour l’écriture de son autobiographie. Une demande ignorée par Lindsay Lohan, ce qui lui vaut aujourd’hui cette attaque en justice.

HarperCollins
lui réclame donc le remboursement de son avance de 350 000 dollars, des intérêts, ainsi que des frais d’avocat. Un nouveau coup dur pour la jeune femme, qui n’en est pas à sa première affaire judiciaire.

Des révélations embarrassantes ?

Lindsay Lohan, qui a sorti un nouveau single au printemps dernier, devait écrire un livre relatant son passage en centre de désintoxication en 2013. Elle y avait tenu un journal qui aurait dû servir de base à l’ouvrage qu’elle n’a jamais rédigé. Alors aurait-elle finalement changé d’avis entre temps ?

En 2010, elle avait été condamnée à trois mois de prison ferme pour avoir violé sa mise à l’épreuve, après son interpellation pour conduite en état d’ébriété. Si elle n’a finalement passé que 14 jours au centre correctionnel de Lynnwood, dans l’état de Washington, elle a dès sa sortie été envoyée directement en centre de désintoxication, sur décision du juge. La proche du prince d’Arabie Saoudite y est restée un mois avant d’être condamnée à nouveau d’y passer 90 jours. C’est cet épisode tumultueux de sa vie qui aurait été le sujet principal de son livre.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :