Jean-Marie Bigard président : 500 signatures pour foutre un sacré bordel !

Jean-Marie Bigard président : 500 signatures pour foutre un sacré bordel !
Jean-Marie Bigard a lancé un appel pour réussir à collecter les 500 signatures afin de pouvoir se présenter à la présidentielle. De quoi relancer les rumeurs sur ses ambitions politiques.

Ira ? Ira pas ? Il y a quelques semaines, Jean-Marie Bigard semblait avoir définitivement tiré un trait sur ses ambitions pour l’élection présidentielle. Après avoir fait le buzz, en expliquant qu’il pourrait se laisser tenter par une candidature, l’humoriste était rentré dans le rang.

Je n’y connais rien en politique et je n’ai jamais voulu en faire. Je me ferais déchiqueter si je rentrais sur le terrain. Donc je préfère gueuler en tribune

confiait-il alors dans une interview à Society.

Mais, le dossier pourrait bien ne pas être complètement clos.

Jean-Marie Bigard veut collecter les signatures

Ce mercredi 29 juillet 2020, Jean-Marie Bigard a en effet lancé un surprenant appel sur son compte Twitter. Il se met en effet en quête des « 500 signatures pour foutre un sacré bordel« . Une légende qui est accompagnée d’une surprenante vidéo. Vêtu d’un tee-shirt « Bigard président » et installé devant un château gonflable, il se lance dans une surprenante tirade.

Je suis devant mon château en tant que futur président. Je suis obligé quand même d’avoir un château, L’Elysée, c’est moche, moi je préfère ça.

Plus avant, il se lance dans la partie principale.

Alors voilà, il ne me manque plus que les 500 signatures, enfin j’en ai déjà quelques-unes. Spontanément, il y a des maires qui m’ont contacté, qui m’ont dit qu’ils étaient Ok. Quel « kif » ça serait d’avoir mes 500 signatures avant tout le monde.

Pour rappel, afin de se présenter à l’élection présidentielle française, il est nécessaire d’obtenir 500 parrainages. Une étape destinée à mettre un coup d’arrêt aux candidatures fantaisistes. Reste désormais à savoir si l’appel de Jean-Marie Bigard sera entendu. 

Avant que Lola Marois Bigard ne continue de se prendre pour la prochaine Première dame, il serait toutefois utile de lui rappeler la réalité des chiffres. Selon un premier sondage, son époux aurait 13 % des votes au premier tour. Loin d’être suffisant pour pouvoir rêver de l’Elysée. 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :